Rome reconstruit et expose des trésors archéologiques détruits en Irak et Syrie

Temple de Bel, Palmyre
Temple de Bel, Palmyre - © JOSEPH EID - AFP

Une ONG italienne a fait reconstruire à l'identique trois trésors archéologiques détruits ou endommagés en Syrie et en Irak et s'apprête à les exposer à partir du 7 octobre au Colisée, ont annoncé jeudi les organisateurs.

Le taureau androcéphale ailé de Nimroud (Irak), les archives d'Etat d'Ebla (Syrie) et la moitié du plafond du temple de Bêl, qui se trouvaient à Palmyre en Syrie, ont été détruits ces dernières années par des membres du groupe Etat islamique (EI).

Ils ont été reconstruits à l'identique, dans leurs dimensions initiales, grâce à une série de techniques modernes incluant l'usage d'imprimantes en 3D. "Nous avions deux objectifs: d'abord démontrer que la reconstruction était faisable et ensuite préparer le terrain pour la vraie reconstruction" sur les sites d'origine, a expliqué à la presse Francesco Rutelli, ancien maire de Rome et président de l'association "Rencontre de civilisations".


Belga