Résultats satisfaisants pour les fouilles archéologiques du Grognon à Namur

Résultats satisfaisants pour les fouilles archéologiques du Grognon à Namur
Résultats satisfaisants pour les fouilles archéologiques du Grognon à Namur - © BELGA

Le site prévu pour la construction du parking du Grognon, à Namur, a été fouillé pendant cinq mois. Ces fouilles préalables viennent de se terminer et les résultats sont très satisfaisants, indique vendredi Raphael Van Mechelen, archéologue sur le site. Les travaux débuteront le 15 août, en même temps que la deuxième phase de fouilles préalables, qui durera un an.

La trentaine d'archéologues déployés sur le site de Grognon ont tout d'abord investigué le quartier namurois Saint-Hilaire, à partir de mars 2017, pour ensuite élargir ses recherches à une nouvelle zone.

Depuis plusieurs semaines, les archéologues se sont concentrés sur l'ancienne rue du Pont avec des résultats très satisfaisants. "Le chantier comprend une quarantaine de maisons. Il s'agit du plus gros site d'habitat urbain jamais étudié en Wallonie", explique Raphael Van Mechelen, archéologue sur le site. "Nous avons déjà pu dater des vestiges remontant jusqu'au 1er siècle. Les découvertes sont très riches", poursuit-il.

"Nous avons remblayé la partie fouillée", précise Olivier Mareschal, administrateur délégué de la société de construction De Graeve. Les archéologues "vont s'attaquer à une autre partie du site pendant que nous allons débuter la plateforme de pieux. Nous allons installer nos machines et commencer le travail dès le 15 août. Cette partie technique devrait durer jusqu'à Noël", conclut-il.