Replace, une initiative liégeoise pour mêler créativité et matériaux de récupération

L'objectif de cette initiative est de trouver une seconde vie aux matériaux récupérés lors de démantèlement industriels, vieux plastiques ou meubles de seconde main via une plus-value créative.

Cet événement, qui se déroulera du 15 au 31 mai dans un ancien bâtiment industriel de la place St-Etienne à Liège, marque le lancement d'une étude sur les matériaux de récupération. Les organisateurs ont noué des partenariats avec trois entreprises: Retrimeuse (société spécialisée dans le démantèlement industriel), Plastimobile (utilisation de plastiques usagés pour recréer de la matière première) et la Ressourcerie du pays de Liège (démantèlement des encombrants).

Des pistes de réflexion seront lancées pour identifier de nouvelles économies en rapport avec ces activités. "Par exemple, grâce à la micro-usine créée par Plastimobile, il est possible de réutiliser des plastiques pour fabriquer de la matière première qui peut être employée dans des imprimantes 3D", explique Benjamin Pailhe, l'un des organisateurs.

"Autre illustration: avec de vieux meubles venant de la Ressourcerie, les artistes peuvent utiliser l'aérogommage, une technique de sablage doux qui permet d'enlever des couches de vernis à certains endroits", ajoute-t-il. Une manière de faire du design avec des meubles de récupération.

L'objectif de Replace est de faire naître de nouvelles idées durant l'événement. Des ateliers seront organisés, ainsi que différentes activités en soirée ouvertes au public.

 


Belga