Renato Nicolodi au Fort d'Emines

Renato Nicolodi au Fort d'Emines
7 images
Renato Nicolodi au Fort d'Emines - © RTBF Pascal Goffaux 2018

Le fort d’Emines situé à un jet de pierre de Namur accueille jusqu’au 11 novembre une exposition d’art contemporain accessible uniquement les dimanches entre 13h30 et 17h.

Le fort d’Emines utilisé pendant la grande guerre est occupé par trois créateurs : Georges Rousse, Juan Paparella et Renato Nicolodi.

Les sculptures de Renato Nicolodi sont des constructions improbables qui dialoguent avec l’espace clos du fort. Les œuvres réalisées en pierre bleue se réfèrent à des formes archétypales. Elles appellent l’image du bunker et évoquent le style rationaliste de l’architecture fasciste. Elles tiennent également du monument funéraire. Les marches d’accès constituent les socles de ces sculptures énigmatiques. Trois œuvres s’élèvent dans la rue intérieure du fort. L’une située à une extrémité de la rue est praticable. Le visiteur pénètre à l’intérieur par une porte en métal et observe via une meurtrière le mur d’enceinte qui lui fait face. L’autre tient le visiteur à l’écart. Une visière découpée dans une paroi dorée comme une icône happe le regard qui plonge dans un trou noir. La troisième est une œuvre miniature qui ressemble à une maquette d’architecture. Elle est placée dans une alcôve creusée dans un des murs de la rue intérieure. L’histoire familiale a nourri l’imaginaire de l’artiste. Le grand-père de Renato Nicolodi, soldat dans l’armée de Mussolini et capturé par les Allemands, s’échappera en Belgique et entrera dans la résistance.

L'interview de Renato Nicolodi