Pour fêter ses 10 ans, le Musée Magritte sera gratuit ce dimanche

Pour fêter ses 10 ans, le Musée Magritte fête sera gratuit ce dimanche
Pour fêter ses 10 ans, le Musée Magritte fête sera gratuit ce dimanche - © DENIS CHARLET - AFP

Inauguré le 20 mai 2009, le Musée Magritte souffle sa dixième bougie cette année. Dimanche, l’institution ouvrira gratuitement ses portes dans le cadre d’une journée festive donnant lieu à des activités et expositions spéciales.

En 10 ans, plus de trois millions de visiteurs sont allés admirer la plus importante collection d’œuvres de René Magritte. Le musée, qui se dresse sur cinq étages, abrite 256 pièces d’art réparties sur 2.500m² dont 120 sont dédiés à des espaces pour ateliers pédagogiques. Chaque année, ce sont plus de 100 pièces d’art qui entrent et sortent de la galerie.

A lire aussi ► "Magritte dialogue avec Dali dans une exposition bruxelloise"

Pour cet événement, les fenêtres du bâtiment néoclassique sont revêtues de nuages, chapeaux melon, pipes et autres pommes symbolisant l’œuvre du peintre surréaliste. À l’intérieur, une nouvelle sélection d’œuvres est proposée en même temps que les installations des artistes contemporains Nicolas Party et Joseph Kosuth. Des représentations scéniques sont également prévues dans et devant l’institution, ainsi que des ateliers d’écriture et de dessin.

Plus de 300.000 visiteurs annuels

"Avec le soutien de la Fondation Magritte et Engie, les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique (MRBAB) ont pu donner naissance à un projet d’envergure internationale : le Musée Magritte. Celui-ci constituait la première étape d’un redéploiement des collections qui a permis d’imposer Bruxelles sur la carte des villes musées d’Europe", s’enthousiasme le directeur général des MRBAB, Michel Draguet. Le musée, fondé sur un partenariat public-privé, a également bénéficié dès sa création du soutien de la Régie des Bâtiments et de l’État belge.

Plus de 300.000 visiteurs franchissent les portes de l’établissement culturel chaque année. En moyenne, 67% d’entre eux sont étrangers. L’institution, qui s’exporte et prête régulièrement des œuvres à des galeries du monde entier, peut se targuer d’une réputation internationale.