Picasso : sa postérité et ses sculptures exposées à Paris et New York

"La Chèvre" de Pablo Picasso sera exposé à New York
6 images
"La Chèvre" de Pablo Picasso sera exposé à New York - © Jonathan Muzikar

À travers deux expositions transatlantiques, le Moma de New York et le Grand Palais à Paris, deux hauts lieux de l'art rendent hommage à l'une des figures les plus marquantes de l'art du XXIe siècle : Picasso. Mais pas question de tomber dans la facilité en présentant ses œuvres les plus connues. Alors que la présentation de la Grosse Pomme se focalise sur ses sculptures, le Grand Palais confrontera ses œuvres à celles des artistes qu'il a influencés.

"Picasso Sculpture" au Moma de New York jusqu'au 7 février 2016

Le musée revient sur la production en trois dimensions du maître en balayant la période allant de 1902 à 1964, à travers près de 140 pièces. Il s'agit de la plus importante exposition dédiée à Picasso aux États-Unis depuis un demi-siècle.

Si ce travail sculptural a pu être méprisé car n'étant pas la discipline première de l'artiste, le Moma souligne que ses créations ont eu une influence forte aux XXe et XXIe siècles. Il tient à rappeler aussi que contrairement à son travail de peinture, les sculptures avaient une place très importante pour le peintre. Produites par à-coup, il les a conservées toute sa vie et vivait avec elles comme avec des membres de sa famille.

Dans l'exposition, chaque sculpture ou groupe de sculptures incarne un chapitre dans sa vie de sculpteur. Un nouveau chapitre qui s'accompagnait alors de nouveaux outils, matériaux, processus, ainsi que d'une nouvelle muse ou collaborateur.

L'expo sur le site du Moma: www.moma.org

"Picasso.mania" au Grand Palais, du 7 octobre 2015 au 29 février 2016

Exposition phare de la rentrée artistique parisienne, "Picasso.mania" ne se focalise pas sur l'œuvre de Pablo Picasso. Elle revient sur le mythe qui s'est construit autour de sa personne et de ses créations, mais aussi comment la postérité l'a récupéré.

À travers une dizaine de sections, l'exposition s'attarde aussi bien sur les portraits hommage comme celui de l'artiste italien Maurizio Cattelan qui en 1992, a créé une statue à l'image du peintre, que sur les pièces qui reprennent le thème et les constructions des œuvres de Picasso, comme Robert Colescott, qui s'est inspiré des "Demoiselles d'Avignon" pour ses "Demoiselles d'Alabama".

La présentation proposera aussi une partie dédiée aux portraits réalisés dans les années 1930, considérés comme les œuvres types du créateur de "Guernica", ou encore à ses créations en tant que jeune artiste à Avignon.

L'expo sur le site du Grand Palais: www.grandpalais.fr