Philippe De Gobert, "De toutes pièces"

Philippe De Gobert, "De toutes pièces"
8 images
Philippe De Gobert, "De toutes pièces" - © RTBF Pascal Goffaux 2017

Le Mac’s met à l’honneur le travail de Philippe De Gobert, le sculpteur du réduit et le photographe du monumental, dans une exposition monographique.

Constructeur de maquettes d’ateliers d’artistes, il a mis en boîte la chambre de Van Gogh ou l’espace de travail de César. Un tableau de Jan Van Eyck apparaît en 3D et l’œuvre de Marcel Duchamp occupe quelques cm3. "Les époux Arnolfini" de Van Eyck ont quitté la pièce, mais l’œil muni d’une loupe distinguerait le reflet du maquettiste dans le miroir accroché au mur. "Le Nu descendant l’escalier" a déserté les marches, mais "la Roue de bicyclette" et "le Grand Verre" attendent que des poussières s’accumulent sur l’œuvre de Duchamp.

Philippe De Gobert a aussi réalisé des maquettes d’ateliers imaginaires. Les constructions aux dimensions réduites contrastent avec les photographies de ces maquettes qui peuvent mesurer 205 x 148 cm. L’artiste perturbe la vision en jouant sur des échelles fantaisistes et en composant un éclairage complexe qui simule la lumière naturelle.

Une douceur se dégage de ces photos N/B aux gris subtils. La construction de l’image évoque la pureté des lignes de l’architecture moderniste et quelques gravats au sol rendent un hommage discret au grand rédempteur de déchets qu’était Kurt Schwitters, un des maîtres de Philippe De Gobert.

Philippe De Gobert au micro de Pascal Goffaux :