Pays-Bas: interdiction de musée à un artiste qui voulait uriner sur des oeuvres

Marlene Dumas
Marlene Dumas - © Neilson Barnard - BELGAIMAGE

Un tribunal néerlandais a donné raison mardi au musée d'art moderne d'Amsterdam, le Stedelijk Museum, qui avait banni un artiste menaçant d'uriner sur certaines oeuvres, dont un portrait d'Oussama Ben Laden de l'artiste sud-africaine Marlene Dumas.

"Le tribunal a confirmé que nous avions eu raison de prendre au sérieux les menaces de Rob van Koningsbruggen", a déclaré à l'AFP Marie-Jose Raven, une porte-parole du musée.

Rob van Koningsbruggen avait intenté en février une action en justice contre le musée, situé sur la célèbre place des musées d'Amsterdam, après avoir été écarté de la soirée de réouverture du musée en 2012, après neuf ans de travaux.

Le conflit avait commencé quand cet artiste, dont l'oeuvre abstraite est également exposée au Stedelijk, avait menacé dans un courriel d'uriner sur un portrait d'Oussama Ben Laden.

"La peinture nouvellement acquise d'Oussama Ben Laden est géniale", avait-il écrit quelques jours avant les festivités : "il y a néanmoins quelque chose qui manque. Pouvez-vous installer un urinoir en face?".

"Ces derniers jours, mon urine est devenue particulièrement acide et je pense améliorer la peinture avec un jet de pisse bien dirigé", écrivait-il alors, selon le tribunal.

"Des jeunes artistes vidéos de l'étranger pourront m'enregistrer en train de pisser sur Oussama Ben Laden, laissant uniquement la barbe", avait-il ajouté.

En février, ses avocats avaient assuré que ses commentaires relevaient de la satire et que le musée n'avait pas interprété correctement ses propos.

Selon la porte-parole du Stedelijk, le musée "a toujours été ouvert à la discussion" et n'a jamais eu "l'intention de lui interdire l'accès pour toujours".

Le musée doit néanmoins s'assurer que la collection ne sera pas en danger avant qu'il ne soit autorisé à y entrer à nouveau, a-t-elle ajouté.

 

Belga