"Otchi Tchiornie" d'Adel Abdessemed au MAC's

01.ABDESSEMED Adel, Bristow (détail), 2016
01.ABDESSEMED Adel, Bristow (détail), 2016 - © Courtesy de l’artiste

Le MAC’s débute le programme de ses expositions en 2018 avec l’un des artistes français les plus en vue dans le monde de l’art contemporain : Adel Abdessemed. Connu pour ses œuvres percutantes  (exemple : sa grande sculpture du "coup de tête" de Zidane lors de la finale du Mondial en 2006…), l’artiste présente au Grand-Hornu une "exposition-manifeste", constituée d’œuvres principalement nouvelles et réalisées spécifiquement pour le Grand-Hornu. 

Dans ses œuvres, Adel Abdessemed transpose les douleurs du monde, avec son lot de violence, de terreur et d’hypocrisie. Si l’artiste nous bouscule, ce n’est certainement pas pour nous désespérer, mais pour nous rappeler qu’appartenant au monde, étant tragiquement "partie prenante" de sa cruauté, nous avons encore la liberté de choisir entre désillusion morbide et joie d’être en vie. Si ses œuvres nous touchent et frappent notre imagination, c'est aussi parce qu'elles nous proposent des images poétiques qui ne rejettent ni les formes classiques ni la figuration directe, et soumettent à notre interprétation, comme à notre jugement, la violence du monde contemporain sous forme d’allégories. Intitulée Otchi Tchiornie ("Les yeux noirs", en référence à une chanson du répertoire des Chœurs de l’Armée Rouge), l’exposition au Grand-Hornu a été conçue par l’artiste comme un "manifeste" contre la barbarie et pour la liberté, avec l’insolence de celui qui, comme le troubadour "danse sur les braises".

Exposition : "Otchi Tchiornie" d'Adel Abdessemed au MAC's
Du 04 mars au 3 juin 2018

Visites guidées gratuites de l'exposition du mardi au vendredi à 14h et le dimanche à 11 et 14h.