"Orages" : une expo pour les 50 ans de l'Iselp dès le 23 avril

Après "Inspire", qui se penchait déjà sur le concept de temps, une seconde exposition intitulée "Orages", est programmée à l'Iselp du 23 avril au 19 août. Celle-ci ouvre une réflexion sur le "temps qui passe" et sur la manière dont les artistes perçoivent ce phénomène et l'intègrent dans leurs créations.

Les créateurs participant à ce projet soulignent le sentiment d'urgence qui est apparu dans le climat de crainte, mais aussi d'espoir et de changement, qui règne aujourd'hui. C'est ainsi que Gwendoline Robin propose, avec "Cratères 6899", l'image d'un volcan en attente d'éruption avec comme "paysage" des textes suspendus, chargés de poudre explosive.

Face à ce cratère, les visiteurs seront confrontés à une installation inédite de Jonathan Sullam, qui croise une image des débris des "Two Towers" à New York au lendemain du 11 septembre 2001, ainsi qu'un cliché montrant une déflagration lors d'un bombardement de la ville d'Alep en Syrie.

Le format vidéo mis à l'honneur

Une large place sera aussi accordée aux vidéos avec, entre autres, "Der Döppelganger" de Bernard Gigounon ou encore "History is not mine" de Mounir Fatmi (voir photo d'illustration de l'article) ainsi que l'installation "Todesfuge" de Michel Lorand.

3 images
Simon Deppierraz, Der Bergsteiger, 2012. Corde, mousqueton, polystyrène et peinture. Copyright et Courtesy Simon Deppierraz © Tous droits réservés

Relevons, d'autre part, l'installation plastique dotée de plusieurs peintures et dessins d'Obu Akigbo, une collection de plus de 200 matraques reproduites au tour à bois par Cathy Coëz ainsi qu'une sculpture suspendue en équilibre instable de Simon Deppierraz.

3 images
Cathy Coëz, Inventory 216, 2015. 216 copies de matraques et masses d'armes en chêne tourné à la main, dimensions variables. Fragment. © Cathy Coëz

 

Cette célébration suscite aussi l'opportunité de se pencher sur l'histoire du lieu. Créé en 1970 par Gita Brys-Schatan, jeune docteure en Histoire de l'Art, l'Iselp va d'abord organiser des conférences et des rencontres avec des artistes, avant d'investir les anciennes écuries du Palais d'Egmont en 1975, développant alors une politique d'expositions sur les thèmes les plus novateurs.

L'exposition "Orages" sera accessible du mardi au samedi, de 11h00 à 18h00. L'Iselp est situé boulevard de Waterloo, 31 à 1000 Bruxelles. Plus d'informations sur le site internet de l'Iselp.