Nouvel: le chantier du Louvre Abou Dhabi "croît à une vitesse impressionnante"

L'architecte français Jean Nouvel est le maître d’œuvre du Louvre d'Abou Dabi
L'architecte français Jean Nouvel est le maître d’œuvre du Louvre d'Abou Dabi - © THOMAS COEX - AFP

L'architecte français Jean Nouvel, concepteur du Louvre Abou Dhabi, a souligné lundi à Paris que le chantier du musée "croît à une vitesse impressionnante".

"A la vitesse où ça va et avec les dispositions que les Emiriens ont prises, le musée ouvrira le 2 décembre 2015 avec une muséographie parfaitement bouclée", a déclaré M. Nouvel, qui est également chargé de cette dernière.

Le 2 décembre est le jour de la Fête nationale des Emirats Arabes Unis.

Cinq mille ouvriers se relaient actuellement sur le chantier pour réaliser le musée à temps.

"C'est une longue aventure pour moi. J'ai dessiné ce musée il y a sept ans à l'invitation des Emiriens", raconte M. Nouvel devant la maquette de son projet qui ouvre l'exposition au Louvre consacrée à la collection permanente du Louvre Abou Dhabi.

"Les Emiriens m'ont demandé un musée des civilisations. A l'époque, je ne savais pas encore quel musée serait choisi" pour les aider à mettre en oeuvre ce projet, dit-il. Finalement, c'est le Louvre qui a été retenu.

"J'ai fait un musée en relation avec la géographie et l'histoire de la région", explique-t-il.

Construit sur l'île de Saadiyat, en bordure de mer, le musée s'étendra sur 64.000 mètres carrés, avec 6.000 m2 pour les collections permanentes et 2.000 m2 pour les expositions temporaires.

Un dôme de 180 mètres de diamètre, reposant sur quatre piliers, coiffera les deux tiers du musée. Fait de plusieurs couches ajourées en acier inoxydable, le dôme laissera passer "une pluie de lumière" douce.

"1 à 2% de la lumière passera à travers le dôme et cela créera des taches de lumière qui seront en mouvement" du fait de la trajectoire du soleil, a expliqué M. Nouvel.

Sous la protection de cette coupole, une série de petits bâtiments, évoquant une ville, abriteront les oeuvres d'art. Entre ces salles, on apercevra la mer.

Le musée et ses réserves sont à quatre mètres au dessus du niveau de la mer, ce qui les protège de l'eau, précise Hala Wardé, architecte partenaire des Ateliers Jean Nouvel.

 

AFP Relax News