New York rend des antiquités volées à l'Italie

Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, a remis au consul d'Italie à New York, Francesco Genuardi, sept objets dont deux statues de bronze de Sardaigne datant du 8e siècle avant J.C.
Le procureur de Manhattan, Cyrus Vance, a remis au consul d'Italie à New York, Francesco Genuardi, sept objets dont deux statues de bronze de Sardaigne datant du 8e siècle avant J.C. - © AFP PHOTO/Stan HONDA

Le procureur de Manhattan a formellement rendu jeudi à l'Italie des objets antiques d'une valeur d'environ 90000 dollars, volés dans les années 1990 et retrouvés dans deux galeries new-yorkaises.

"Ceux qui ne s'assurent pas de l'intégrité de ces antiquités acceptent implicitement le pillage des sites historiques mondiaux", a souligné le procureur Cyrus Vance.

"Galeries d'art, maisons d'enchères, universités et collectionneurs doivent être vigilants et essayer d'identifier les indices de vol ou de trafic", a-t-il ajouté.

Le procureur a remis au consul d'Italie à New York, Francesco Genuardi, sept objets dont deux statues de bronze de Sardaigne datant du 8e siècle avant J.C., représentant l'une un boeuf et l'autre un guerrier, et une statue d'Héraclès datant du 3e ou 4e siècle avant J.C.

Six des objets ont été retrouvés dans une galerie d'art de Manhattan suite à une enquête conjointe des polices italienne et américaine, le septième dans une autre galerie.

New York, un des grands centres de l'art mondial, compte de nombreuses galeries et maisons d'enchères.

"Ces objets, volés et revendus illégalement sur le marché international de l'art, vont pouvoir retourner en Italie et seront exposés dans les musées des régions dont ils proviennent", a précisé le bureau du procureur.