Nervia/Laethem-St-Martin

Le Musée d’Ixelles établit un dialogue entre deux groupes d’artistes qui œuvraient dans les années 1920. Aux cimaises jusqu’au 17 janvier, les peintres de Laethem-St-Martin et les Hennuyers du groupe Nervia sont présentés côte à côte et réunis par genres et thématiques : le portrait, le paysage, la quiétude, la spiritualité et les grands modèles du passé.

Les scènes de Bruegel l’Ancien ou les fresques du Quattrocento inspiraient les créateurs belges du nord et du sud. Autour des années 1900, un premier groupe d’artistes à Laethem-St-Martin furent le berceau du symbolisme et un deuxième groupe de Laethem allait apparaître dans les années 20 et s’illustrer dans l’expressionnisme. Nervia fondé à l’instigation de l’assureur Léon Eeckman et des peintres Anto Carte et Louis Buisseret en 1928 a eu une durée d’existence de 10 ans.

Laethem-St-Martin a dominé la scène belge dans les années 1920. Les grands artistes Gustave Van de Woestyne et Valérius de Saedeleer avaient certainement exercé une grande influence sur les Ymagiers du sud du pays. L’exposition démontre la qualité indéniable des Nerviens et rappelle l’excellence des artistes de la Lys.

Pascal Goffaux a rencontré les trois commissaires de l’exposition.

Cathérine Verleysen est responsable des collections au Musée des Beaux-Arts de Gand.

 

Françoise Eeckman, fille de Léon, est présidente du Fonds Léon Eckman.

Michel De Reymaeker, conservateur des collections muséales de Mons, responsable de l’Artothèque.

Nervia/Laethem-St-Martin au Musée d'Ixelles de Bruxelles jusqu'au 17 janvier 2019.