Musée BELvue cherche citoyens pour exposition participative sur la Belgique

Musée BELvue cherche citoyens pour exposition participative sur la Belgique
Musée BELvue cherche citoyens pour exposition participative sur la Belgique - © Belga

Le musée BELvue à Bruxelles lançait lundi un appel aux citoyens pour créer une exposition dédiée à la Belgique. L'expérience, qui s'inscrit dans le cadre du projet Public à l'oeuvre (PAO), vise à inverser les rôles traditionnels du "musée" qui organise une exposition et du "public" qui la visite, s'enthousiasment les organisateurs.

Jusqu'au vendredi 16 août, amateurs d'art et de culture ou simples curieux peuvent s'inscrire pour composer une équipe non professionnelle de commissaires en herbe. Durant huit mois, ce petit groupe aux profils variés aura ensuite carte blanche pour choisir le sujet de l'exposition, sur le thème de la Belgique, les objets à exposer mais aussi les textes de médiation, la scénographie, etc. Le musée BELvue sera son aire de jeux pour cette création, qui s'ouvrira au grand public au printemps 2020.

Durant les mois de septembre à décembre, ces citoyens partiront à la découverte des salles et des œuvres que renferme l'institution qui jouxte le Palais royal. Ils apprendront à mettre sur pied une exposition au travers d'ateliers. Ils auront également accès à la collection d'œuvres d'art contemporaine de la coopérative Cera.

Les mois de janvier à avril 2020 seront consacrés au développement concret de l'exposition. "L'objectif est de réunir un groupe le plus diversifié possible: des jeunes et des moins jeunes, des hommes, des femmes, des férus d'art et des novices, francophones comme néerlandophones", expliquent les organisateurs. Le groupe sera accompagné par une médiatrice culturelle de l'ASBL Arts&Publics et par l'équipe du musée.

L'expérience est accessible dès 14 ans et s'inscrit dans la lignée des expositions "Reg'Arts décalés" à Charleroi et "Faux contact", récemment inaugurée à Tournai. Sept projets de co-création doivent voir le jour à Bruxelles, Liège, Mons et Eupen d'ici 2023.