Mode et nature de 1600 à nos jours : des liens ambivalents exposés à Londres

Un costume imprimé camouflage en coton du créateur Richard James, 1998
3 images
Un costume imprimé camouflage en coton du créateur Richard James, 1998 - © Victoria and Albert Museum, London

Une nouvelle exposition londonienne va s'intéresser aux liens complexes qu'entretiennent la mode et la nature depuis 1600 avec la présentation de 300 créations belles et intrigantes, parfois dérangeantes.

Des couturiers tels que Christian Dior, Dries van Noten et Philip Treacy prêteront des créations directement inspirées de la nature, tout comme des pièces qui reflètent l'activisme environnemental de Vivienne Westwood. Des exemples de revalorisation et d'innovation dans le domaine de la création vestimentaire seront mis en avant, ceux de Stella McCartney, Christopher Raeburn ou Calvin Klein -- dont la robe portée par Emma Watson au gala du Met de 2016 conçue à partir de bouteilles en plastique recyclées. 

Des pièces historiques seront aussi de la partie, notamment une paire de boucles d'oreilles datant de 1875 fabriquées à partir des têtes de deux passereaux empaillés et une robe en mousseline des années 1860 ornée de centaines de coléoptères irisés dans les tons de vert.

Les tissus seront aussi au cœur de cette exposition, avec l'exploration des principales fibres utilisées au XVIIe et XVIIIe siècle -- soie, lin, laine et coton -- ainsi que l'introduction de matériaux synthétiques. L'exposition visera aussi à présenter une gamme de solutions pour réduire l'impact de la mode sur l'environnement.

Le V&A est habitué aux expositions mode à succès avec notamment 'Balenciaga: Shaping Fashion' ou 'Undressed: A Brief History of Underwear'  ces dernières années.

Fashioned from Nature sera visible du 21 avril 2018 au 27 janvier 2019 au V&A de Londres.