"Mille sabords et castrats", une expo sur la censure dans la BD à voir à Bozar dès le 16 avril

La censure dans la BD : l'expo "Mille sabords et castrats" à Bozar dès le 16 avril
3 images
La censure dans la BD : l'expo "Mille sabords et castrats" à Bozar dès le 16 avril - © Tous droits réservés

Une nouvelle exposition ayant pour thème la censure dans la bande dessinée ouvre dès le 16 avril prochain à Bozar. "Mille sabords et castrats" offre un aperçu didactique sur la façon dont la censure s'est infiltrée dans la BD belge et internationale, autour de thèmes tels que la violence, la drogue, le racisme, le langage ou le sexe.

L'exposition, créée dans le cadre du "Difference Day" - la Journée de la liberté de presse du 3 mai prochain -, reprend le titre d'un livre de l'auteur flamand Jan Smet, "Duizend bommen en castraten'" (Mille sabords et castrats). Ce livre illustre par de nombreux exemples "comment la censure a régné sur la bande dessinée et comment elle a influencé l'esprit du temps".

Les raisons de la censure ? Sexe, violence, drogue, etc.

Navigant entre l'histoire de la BD et celle de la censure, le commissaire Kurt Morissens a récolté de nombreux extraits de la littérature de bande dessinée, regroupés autour de sept thèmes différents: la violence, la drogue, le racisme, le langage, le sexe, l'histoire et les "vaches sacrées". De Lucky Luke, qui ne pouvait plus fumer, à Charel Cambré, qui avait représenté la reine Mathilde en petite tenue, en passant par la Comics Code Authority américaine, qui interdisait une violence excessive, les exemples sont légion.

À voir aussi à Bozar : Que se passe-t-il quand l'Intelligence Artificielle regarde un tableau ?

"Les journalistes ne sont pas les seuls à être entravés ou menacés dans l'exercice de leur travail. Les cartoonistes et autres auteurs de bande dessinée ont toujours été en première ligne pour défendre bec et ongles la liberté d'expression", expliquent les initiateurs de l'exposition dans le communiqué.

L'exposition sera à visiter au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles du 16 avril au 16 mai 2021