Réseaux sociaux et engagement: l'iconographie politique s'invite au Design Museum de Londres

Bannière "Je suis Charlie" devant le Palais de Tokyo à Paris
7 images
Bannière "Je suis Charlie" devant le Palais de Tokyo à Paris - © Paul SKG

Du 28 mars au 12 août prochains, le Design Museum de Londres accueillera une exposition consacrée à l'évolution du graphisme dans la sphère politique et ce, depuis une dizaine d'années.

Si le XXe siècle était celui des affiches et des bannières, le XXIe a vu l'essor des médias numériques et des réseaux sociaux, d'où sont nées une nouvelle iconographie et une nouvelle façon de s'exprimer politiquement.

Un changement que l'exposition du Design Museum de Londres "Hope to Nope: Graphics and Politics 2008-18" analysera en se penchant sur les nombreux événements forts de la décennie passée, de la crise financière de 2008 à l'élection de Barack Obama en passant les printemps arabes ou encore les attaques de Charlie Hebdo, mais aussi le Brexit ou l'élection de Donald Trump.

La présentation évoquera le rôle du graphisme dans l'influence d'opinion et montrera en quoi il est déterminant en tant que déclencheur de débat et d'engagement. Elle explorera la trajectoire du poster iconique de Barack Obama "Hope" par Shepard Fairey, détourné à de nombreuses reprises, pour devenir le meme "Nope" de Donald Trump.

Hope To Nope

L'exposition sera divisée en trois sections : "Power", "Protest" et "Personality". La première soulignera comment les pouvoirs en place utilisent le design graphique pour affirmer leur autorité, mais aussi comment cette iconographie peut être renversée par les activistes et autres opposants.

"Protest" regroupera toutes les formes graphiques produites par les activistes et manifestants issues des mouvements de la "Umbrella Revolution" à Hong Kong, ou encore des marches "Je Suis Charlie", "Peace for Paris" ou celles répondant au désastre de la "Grenfell Tower" à Londres.

Enfin, "Personnality" évoquera la représentation de leaders politiques. Parmi les pièces exposées, un t-shirt Nike revu et corrigé avec le nom et prénom du leader britannique Jeremy Corbyn qui s'est vu mis en scène sous les traits d'un super-héros dans une bande dessinée. Seront aussi présentées une cinquantaine de unes de journaux internationaux caricaturant Donald Trump.

"Hope to Nope: Graphics and Politics" du 29 mars au 12 août 2018 au Design Museum de Londres.