Marché de l'art : Chine et Etats-Unis au coude-à-coude

Une oeuvre de Jean-Michel Basquiat
Une oeuvre de Jean-Michel Basquiat - © GIUSEPPE CACACE/AFP

Match nul: les Etats-Unis et la Chine ont réalisé au premier semestre 2017 le même volume de ventes aux enchères d'oeuvres d'art, dans un marché en hausse de 5,3% grâce au succès de l'art contemporain, selon le rapport semestriel d'Artprice.

2,239 milliards de dollars (1,88 md euros) pour les Etats-Unis, 1,999 milliard pour la Chine, qui perd sa place de leader mondial acquise en 2016 : les deux rivaux se tiennent dans un mouchoir de poche, indique le leader mondial des banques de données sur la cotation et les indices de l'art.

Le rapport semestriel sur les enchères de "Fine Art" (peinture, sculpture, dessin, photographie, estampe, installation), dont l'AFP a l'exclusivité, a été réalisé par Artprice en collaboration avec son partenaire institutionnel chinois Artron.

Ce coude-à-coude se joue dans un marché mondial en hausse de 5,3% par rapport au premier semestre 2016 après deux années consécutives de ralentissement. La Grande-Bretagne et la France ont également vu leurs chiffres d'affaires progresser de 13% (à 1,5 milliard de dollars) et 7% (326 millions).

Diminution des ventes de 12% en Chine, progression de 28% aux États-Unis : les deux pays ont connu une évolution diamétralement opposée. Mais "le second semestre chinois est structurellement plus fort", note Thierry Ehrmann, président-fondateur d'Artprice, qui prévoit une Chine, en pleine restructuration, sur la plus haute marche du podium à la fin de l'année.

La conjoncture est aussi marquée par l'"intérêt croissant pour l'art d'après-guerre et l'art contemporain", qui constituent 21% et 15% du produit de ventes mondial (contre 8% et 3% en 2000).

Signal de cette "nouvelle ère", le triomphe de Jean-Michel Basquiat, dont une oeuvre de 1982 s'est vendue le 18 mai 110,5 millions de dollars à New York.

Il est ainsi le seul artiste né après la Seconde Guerre mondiale à franchir la barre des 100 millions, et le premier à rejoindre le club très fermé des six créateurs du XXe siècle ayant dépassé ce seuil : Picasso, Modigliani, Bacon, Giacometti, Munch et Warhol.