Londres: l'exposition Pink Floyd du Victoria and Albert Museum s'annonce comme un immense succès

Pink Floyd en 1967
5 images
Pink Floyd en 1967 - © Pink Floyd Music Ltd photo by Vic Singh

Le Victoria and Albert Museum de Londres, déjà responsable de l'exposition internationale "David Bowie Is", va de nouveau mettre en lumière des musiciens mythiques : cette fois, ce sera Pink Floyd, dans une rétrospective débutant le 13 mai.

"Pink Floyd: Their Mortal Remains" marque le 50e anniversaire de la sortie du tout premier single du mythique groupe anglais, "Arnold Layne". Examinant la musique, l'esthétique visuelle et la scénographie du groupe des années 1960 à nos jours, l'exposition promet un "voyage audiovisuel à travers les mondes uniques et extraordinaires de Pink Floyd".

L'esthétique emblématique du groupe se prête particulièrement à une exposition dans un musée: cochons volant au-dessus de la centrale électrique de Battersea, prisme de l'album "Dark Side of the Moon", vaches, marteaux marchant au pas et professeurs gonflables géants, la plupart de ces idées ont été conçues avec l'aide du surréaliste Storm Thorgerson, de l'illustrateur satirique Gerald Scarfe et du pionnier de l'éclairage psychédélique Peter Wynne-Wilson.

Des extraits de concert encore inédits et un light-show laser créé spécialement pour l'événement seront accompagnés de plus de 350 objets exposés, le tout dans une ambiance à base "d'expérience sonore" conçue par Sennheiser.

Les projets de tournée mondiale de cette exposition ne sont pas encore dévoilés mais elle est d'ores et déjà annoncée comme la suite de "David Bowie Is", l'exposition "blockbuster" inaugurée au Victoria and Albert Museum en 2013 et devenue ensuite un succès international, avec notamment un passage à Paris, à la Cité de la musique, et prochainement à Barcelone.