Londres accueille la plus grande rétrospective Malevitch depuis 25 ans

Kasimir Malevitch, "Supremus No. 55," 1916
Kasimir Malevitch, "Supremus No. 55," 1916 - © www.bridgemanart.com

Une importante rétrospective de la carrière du peintre russe Kasimir Malevitch s'installe mercredi 16 juillet à la Tate Modern de Londres.

"Malevich: Revolutionary of Russian Art" va puiser auprès des plus grandes collections de l'artiste à travers le monde pour proposer une vision détaillée de la carrière de l'un des pionniers de l'art moderne non figuratif.

Cet artiste russe (1878-1935), à la fois mystérieux et radical, a été grandement influencé par les événements politiques dont il a été le témoin en Russie pendant l'une des périodes les plus troubles du 20e siècle, il a été aux premières loges de la Révolution d'Octobre.

Son nom restera dans l'histoire de l'art aussi parce qu'il a créé le "Suprématisme", un style pictural très osé pour l'époque à base de formes géométriques et d'aplats de couleur. L'exemple le plus frappant de ce genre : la peinture "Carré noir sur fond blanc", réalisée en 1915.

Cette rétrospective donnera à voir des chefs d'oeuvres bien connus de Malevitch mais aussi des toiles de jeunesse, des sculptures, des objets conçus par l'artiste, ainsi que des dessins et des impressions rarement exposés.

On découvrira ainsi ses premières peintures représentant des paysages russes, des scènes religieuses ou de la vie campagnarde. Sa période "Suprématiste" sera bien sûr présentée, ainsi que certains projets architecturaux et de théâtre.

Cette exposition a été organisée par le Stedelijk Museum et la Khardzhiev Foundation d'Amsterdam, ainsi que la collection Costakis de Thessaloniki.

Des pièces maîtresses ont été empruntées au Musée de l'Ermitage de Saint-Pétersbourg, à la galerie Tretyakov de Moscou, au MoMA de New York, sans oublier le Centre Pompidou parisien.

La rétrospective "Malevich: Revolutionary of Russian Art" sera visible du 16 juillet au 26 octobre à Londres.

 

AFP Relax News

Et aussi