Les élèves de l'IATA à Namur, exposent leurs œuvres à la parfumerie Delforge, dans la citadelle, jusqu'au 10 mars

Au total dix écoles participent à l'exposition, à découvrir à la parfumerie Guy Delforge à la Citadelle.

Une expo élaborée sur le thème : "Ceci n'est pas un bijou". Une invitation au surréalisme.

4 images
Expo de bijoux à la citadelle © Christine Pinchart

Anne-Françoise Zeevaert est profresseur de langue, elle a participé au projet et comme ses collègues, elle considère qu'il y a bien une patte, une empreinte IATA :

"L’IATA se démarque des autres pays, par les matériaux utilisés et par un surréalisme très belge. Par exemple l’école portugaise a son propre surréalisme. Au Danemark ils ont proposé beaucoup d’œuvres papier."

4 images
Expo de bijoux à la citadelle © Christine Pinchart

Plusieurs consignes imposées sont visibles, comme l’utilisation de matériaux de récupération, et celle de matières non nobles.

Un pendentif fait d’une coquille de noix, remplie de cuberdon où se fond une améthyste ou une coquille d’œuf de caille sertie, qui accueille une pierre non précieuse, sont deux exemples de bijoux qui respectent ces règles de départ.

L’exposition a déjà voyagé;  après la France, il y aura Lisbonne en mai, et le Danemark en septembre.

Cela permet aux élèves de faire connaître leur travail, et de nouer d’éventuels contacts avec l’étranger.

Christine Pinchart