Le train s'invite à Europalia pour son édition 2021

Le train s'invite à Europalia pour son édition 2021
3 images
Le train s'invite à Europalia pour son édition 2021 - © Vincent Scherer / EyeEm - Getty Images/EyeEm

C’est un rendez-vous que les amateurs et amatrices d’art ne peuvent pas manquer. Tous les deux ans, Europalia présente une programmation artistique multidisciplinaire un peu partout en Belgique et aux alentours. Cette année, Europalia emprunte littéralement "une nouvelle voie", en ayant le train comme thématique. De quoi remettre la culture sur les rails, après cette année difficile !

La biennale des arts se tiendra du 14 octobre 2021 au 15 mai 2022, et fêtera le 175e anniversaire de la liaison ferroviaire entre Bruxelles et Paris, un demi-siècle de TGV et 25 ans de Thalys. 2021 a par ailleurs été proclamée Année européenne du Rail par la Commission.

D’habitude centré sur un pays, Europalia a donc décidé de mettre le train à l’honneur, en tant qu’invention qui a unifié l’Europe. C’est l’occasion de s’adresser à un large public et d’offrir, en particulier aux jeunes, un regard neuf sur le passé, le présent et le futur du monde ferroviaire.

Si le train était à l’origine un symbole de l’accélération de la société et de son industrialisation, aujourd’hui, il renvoie plutôt à ce besoin de prendre le temps, de vivre et de voyager durablement. (Dirk Vermaelen, directeur artistique d’Europalia)

Au menu : plus de 50 performances, expositions et débats dans des musées, des gares ou des trains, tant en Belgique qu’à l’étranger. Les thématiques du déplacement, de la mobilité, mais aussi de la durabilité, seront au centre de cette programmation.

L’exposition d’ouverture In the Tracks of Art, se tiendra aux Musées Royaux des Beaux-Arts. Elle décrira comment la peur et la fascination pour le " cheval de fer " ont inspiré des artistes tels que Monet ou Spilliaert.

A Bozar, c’est Rinus Van de Velde se perdra dans des voyages imaginaires avec la première de son nouveau film, Inners Travels.

Mais l’art contemporain se montrera également en dehors des musées et des salles culturelles. Le long de la ligne Eupen-Ostende, Laure Prouvost, Marina Pinsky et Che Go Eun, entre autres, créeront des œuvres pour des lieux où le train ne fait normalement que passer.

A Bruxelles-Nord, c’est le chorégraphe Boris Charmatz qui donnera le coup d’envoi au programme la danse. Caroline Lamarche, elle, tiendra résidence dans un train.

Le train qui inspire aussi la littérature, et ses populaires "romans de gare", un genre qui sera réinterprété par six auteurs et autrices, dont Lize Spit et Thomas Gunzig.

Pour marquer cet événement culturel autour du chemin de fer, les voitures du légendaire Orient Express, star des trains popularisé par Agatha Christie, feront escale à Bruxelles.

Pour cette édition, Europalia travaille en étroite collaboration avec la SNCB et son musée Train World.

► Vers le site d’Europalia