Le street art s'invite dans la Station Spatiale Internationale

Le street art s'invite dans la Station Spatiale Internationale
Le street art s'invite dans la Station Spatiale Internationale - © HO - BELGAIMAGE

Le street art gagne l'espace: une oeuvre de l'artiste de rue français Invader, créateur des célèbres mosaïques représentant de petits extra-terrestres, sera posée la semaine prochaine dans la Station Spatiale Internationale (ISS).

"Ce sera la première fois" que le street art investira la station spatiale internationale, a assuré Invader, qui a travaillé sur ce projet en coopération avec l'Agence spatiale européenne (ESA). Sa mosaïque "Space2" avait embarqué en toute discrétion le 29 juillet à bord du cargo spatial européen ATV-5 venu ravitailler la station spatiale où se relaient des astronautes de différents pays.

Après s'être arrimé le 12 août à l'ISS, l'ATV l'a quittée six mois plus tard pour se désintégrer dans l'atmosphère, sa mission achevée. Mais la plaque de mosaïque de 15 centimètres sur 10 représentant un petit alien rouge sur fond noir avec une bordure or et argent est restée à bord de l'ISS. Conservée dans un sac, elle attendait tranquillement d'être posée. Ce sera chose faite jeudi. L'astronaute italienne Samantha Cristoforetti la fixera dans le laboratoire européen Columbus, avec de la bande adhésive.

Sur Terre, Invader va continuer sa collaboration avec l'ESA en imaginant des oeuvres pour huit de ses centres. C'est déjà chose faite à Cologne et en Belgique.

Invader, qui dissimule souvent son visage derrière un masque, a envahi le monde avec ses petits carreaux de piscine colorés, sortes de pixels matériels, tout droit issus du jeu vidéo "Space Invaders" de 1978 mettant en scène une invasion d'aliens dans les rues. Depuis la fin des années 1990, il a posé environ 3.200 mosaïques dans les grandes villes et exposé dans de multiples galeries et musées.


Belga