"Le Salon Bourgeois" de James Ensor vendu 440.000 euros

"La Mort et les masques", une oeuvre de James Ensor
"La Mort et les masques", une oeuvre de James Ensor - © Frank May - BELGAIMAGE

La mise aux enchères mardi soir de 78 œuvres de la collection du mécène belge Gustave Van Geluwe (1881-1962) a rapporté 1,26 million d'euros, a fait savoir mercredi la maison Brussels Art Auctions. C'est plus du double de la somme espérée. Pièce maitresse, la peinture "Le Salon Bourgeois" (1880) de James Ensor a été achetée pour 440.000 euros. Elle était estimée entre 170.000 et 250.000 euros.

"Pour un Ensor de cette année-là, c'est quand même exceptionnel", commente Philip Serck, de BA Auctions.

Cinq autres oeuvres d'Ensor ainsi que des peintures, dessins et sculptures de Rik Wauters, Pierre Alechinsky, Jean Brusselmans, Gustave De Smedt, Constant Permeke ou encore Frits Van den Berghe faisaient également partie du catalogue.

"Nu couché de dos" (1910) de Rik Wouters a été vendu 70.000 euros. "Magicien" de Frits Van den Berghe a atteint 68.000 euros et "Tête de gendarme" de Constant Permeke est parti à 38.000 euros. "La voie d'eau" de Pierre Alechinsky (36.000 euros) et "Neige rose" de Jean Brusselmans (31.000 euros) furent aussi manifestement appréciées par les renchérisseurs.

"Van Geluwe était un tailleur bruxellois pour qui la peinture représentait un hobby", explique Philip Serck. "Les peintres étaient généralement peu aisés, du coup ils payaient leurs fournisseurs de vêtements, nourriture,... avec leurs oeuvres. C'est ainsi que la collection a commencé. Van Geluwe est devenu l'un des plus importants collectionneurs de Bruxelles."

Le mécène s'était lié d'amitié avec des artistes tels que Constant Permeke, Gustave De Smet et Jean Brusselmans.

 

Belga