Le Roi Philippe visite le Musée Juif de Belgique

Le Roi Philippe visite le Musée juif de Belgique
Le Roi Philippe visite le Musée juif de Belgique - © Belga

Le Roi Philippe s'est rendu vendredi après-midi à Bruxelles au Musée Juif de Belgique pour une visite qui intervient cinq mois et demi après l'attentat qui y a coûté la vie à quatre personnes, près de deux mois après la réouverture du musée mais aussi à quelques jours d'une nouvelle exposition témoignant de la volonté de l'institution d'aller de l'avant.

Le Roi est arrivé peu après 14h rue des Minimes, où il a été accueilli par le directeur du Musée Juif, Philippe Blondin, en compagnie duquel il a visité l'institution. "C'est tout à fait exceptionnel, cette visite royale est un honneur formidable. Nous nous sentons très, très touchés", a déclaré Philippe Blondin, soulignant le vif intérêt du souverain tout au long de sa visite. Le 24 mai dernier, le Musée Juif de Belgique était la cible d'une attaque terroriste lorsqu'un individu, armé d'une kalachnikov et d'un revolver, a ouvert le feu, tuant deux visiteurs et deux travailleurs du musée. L'institution culturelle a pu rouvrir ses portes le 9 septembre dernier, même si l'ensemble de son personnel reste profondément marqué par les événements tragiques qui s'y sont déroulés. "Cette visite royale montre à quel point le Roi a été marqué par l'événement et nous encourage à aller de l'avant et à faire encore mieux", a poursuivi le directeur du musée. La visite du Roi intervient à quelques jours d'une exposition sur le dessinateur français Gotlib organisée par le Musée Juif. L'exposition "Les mondes de Gotlib" rassemblera, du 14 novembre 2014 au 8 mars 2015, plus de 150 planches originales, des archives photographiques, écrites et audiovisuelles de Marcel Mordechaï Gotlieb, né à Paris le 14 juillet 1934 dans une famille d'émigrés juifs hongrois. Le père du célèbre dessinateur fut déporté et assassiné à Buchenwald en février 1945. Le Roi Philippe a quitté le Musée Juif vers 15h, non sans s'être arrêté quelques instants devant la plaque commémorative apposée sur la façade du musée en hommage aux quatre victimes de l'attentat du 24 mai 2014.


Belga

Et aussi