Le projet de Penda pour les JO d'hiver de Pékin: le pont San Shan

Pont San Shan par Penda, Pékin
4 images
Pont San Shan par Penda, Pékin - © Courtesy of Penda

Le pont San Shan fera partie des infrastructures de Pékin en 2022, année où la ville chinoise accueillera les Jeux Olympiques d'hiver. Les croquis du projet de Penda et ARUP montrent une impressionnante conception en double hélice.

Passage vers le Nord

Connexion entre la capitale et la région montagneuse de Zhangjiakou, le pont San Shan ("Trois montagnes") contribuera à l'amélioration de la liaison entre le centre-ville et le district du nord-ouest, où de nombreux événements olympiques en plein air seront organisés.

Inspiré des anneaux olympiques

De côté, le pont symbolise effectivement "trois montagnes". De face, il renvoie à l'union des continents à travers des anneaux entrelacés clairement inspirés du logo olympique. Long de 452 mètres, le pont se divise en deux séries de structures de 95 mètres reliées entre elles. La structure est retenue à l'aide de câbles d'acier entremêlés.

Une colonne d'arbres séparera la section pédestre de la section réservée aux véhicules.

Une collaboration entre Penda et ARUP

La firme Penda a travaillé avec le bureau d'études et de conseil en ingénierie ARUP, qui a notamment mis ses talents au service de la construction du QG de la fondation Bill & Melinda Gate à Seattle et de l'Apple Campus 2, actuellement en construction. Établi à Pékin et à Vienne, Penda a réalisé le concept d'éco-hôtel en bambou "One with the Birds", revisité pour la Design Week de Pékin 2015.

Le grand projet d'expansion de Pékin

Le nouveau pont San Shan s'inscrit dans un projet plus large d'expansion de la ville. Ce dernier inclut la création du site qui accueillera l'événement Beijing Horticultural Expo 2019. Les lignes de transports publics seront étendues de façon significative (11.700 km de métro prévu pour 2050), une réponse à la croissance rapide de la mégalopole qui 21.700.000 d'habitants.