Le Musée Marmottan Monet fête ses 80 ans avec des collections privées

"Pour célébrer cet anniversaire, nous souhaitions parler de nos origines et rendre hommage à ceux qui nous ont fait. Sans les collectionneurs particuliers du monde entier nous ne serions rien", a déclaré à l'AFP Marianne Mathieu, commissaire de l'exposition.

Pour l'exposition "Les impressionnistes en privé" qui se tient jusqu'au 6 juillet, Mme Mathieu et Claire Durand-Ruel Snollaerts, historienne de l'art, ont travaillé avec un réseau de collectionneurs et d'acteurs du monde de l'art pour réunir ces oeuvres qui viennent de France, du Mexique, des Etats-Unis, de Belgique, Suisse et Angleterre.

Certaines oeuvres n'ont jamais été présentées au public français, d'autres n'ont pas été montrées depuis les années 1930, a souligné Mme Mathieu.

L'exposition se veut "une histoire brève de l'impressionnisme, depuis ses prémices jusqu'à ses derniers feux".

"Plus nous avançons dans le temps, plus nous apprenons que l'impressionnisme n'est pas une école, c'est un groupe restreint d'artistes concernés", souligne Marianne Mathieu.

Parmi les oeuvres jamais prêtées ou rarement montrées figurent "Sur les planches de Trouville, hôtel des Roches noires" de Claude Monet, "Un bar aux Folies Bergères" d'Edouard Manet, "Les Dahlias" de Gustave Caillebotte, "Roses et pivoines dans un vase" de Pierre-Auguste Renoir et "Jeune femme et enfant dans l'île" de Berthe Morisot, réalisé au bois de Boulogne, un des lieux favoris de l'artiste.

Autre rencontre, "La Petite Danseuse de quatorze ans", habillée d'un vrai tutu, d'Edgar Degas, présentée à l'exposition impressionniste en 1881.

En marge de l'exposition, le musée propose pendant les vacances scolaires et les mercredis des ateliers pédagogiques pour que les enfants réalisent leurs propres tableaux impressionnistes.

 

AFP Relax News