Le Musée des impressionnismes de Giverny rend hommage à Edgar Degas

"Danseuses (Danseuses au repos)", d'Edgar Degas (vers 1898) - Pastel sur cinq feuilles de papier contrecollées sur carton, 83 × 72 cm, legs de Lucie Schmidheiny, 1998 Lausanne, Fondation de l’Hermitage
"Danseuses (Danseuses au repos)", d'Edgar Degas (vers 1898) - Pastel sur cinq feuilles de papier contrecollées sur carton, 83 × 72 cm, legs de Lucie Schmidheiny, 1998 Lausanne, Fondation de l’Hermitage - © Photo : Giorgio Skory, Romanel-sur-Lausanne

En collaboration avec le Musée d'Orsay, le Musée des impressionnismes de Giverny (Eure) s'interroge sur l'appartenance d'Edgar Degas au courant des impressionnistes, à travers une exposition du 27 mars au 19 juillet.

Le peintre français est fortement associé au mouvement de Camille Pissarro. Il a en effet participé à sept sur huit expositions impressionnistes. Cependant, Edgar Degas a tenu à la fin de a vie à s'en dissocier. Il aurait eu des mots très durs pour Claude Monet, et aurait dit de ses "Nymphéas" qu'il "n'éprouvait pas le besoin de perdre connaissance devant un étang".

Le peintre s'est aussi singularisé en ayant recours en premier aux éclairages artificiels et en donnant plus d'importance au mouvement du corps, notamment dans ses célèbres toiles évoquant le milieu de la danse classique.

L'exposition reviendra sur le parcours artistique d'Edgar Degas en abordant entre autres sa formation qui contrairement aux autres impressionnistes, était très classique. Elle évoquera dans un deuxième temps son action au sein de ce mouvement artistique, pour ensuite s'attarder sur son approche du paysage mais aussi et surtout sa fascination pour le ballet. Un univers qui lui inspira ses œuvres les plus connues, notamment la statue "La Petite Danseuse de quatorze ans".

Une fascination telle que même lors de sa retraite, loin des mondanités parisiennes, il réalise au pastel des danseuses de mémoire. La cinquième et dernière partie de l'exposition sera dédiée à cette période de sa vie. Il y donne vie à des œuvres aux formes modernes et avant-gardistes qui inspireront les mouvements futurs comme les cubistes ou le fauvistes.

 

("Degas, un peintre impressionniste?", du 27 mars au 19 juillet 2015 au Musée des impressionnismes de Giverny)

 

AFP Relax News

Et aussi