Le musée de la garde-robe du Manneken-Pis ouvrira samedi

Le musée de la garde-robe du Manneken-Pis ouvrira samedi
Le musée de la garde-robe du Manneken-Pis ouvrira samedi - © www.visitmannekenpis.brussels

Le nouveau musée GardeRobe MannekenPis a été présenté mardi au 19 de la rue du Chêne à Bruxelles, à proximité de la statue. Il sera ouvert au public dès samedi. Les festivités débuteront à 14h avec la remise par l'Ommegang d'une copie de son plus ancien costume connu. La salle Manneken-Pis de la Maison du Roi sur la Grand-Place, repensée en parallèle autour de la statue originale, détaille quant à elle l'histoire de ce personnage de la tradition bruxelloise.

Ces deux inaugurations s'inscrivent dans le processus de redéploiement des musées de la Ville, initié en novembre 2015 avec la réouverture du musée des Egouts. Le budget pour le réaménagement des collections du Manneken-Pis s'élève à 800.000 euros.

La GardeRobe MannekenPis présente quelque 130 costumes, la plupart sur statues, sur les 1.965 conservés au cours de l'Histoire. Entre 15 à 20 tenues sont aujourd'hui acceptées en moyenne chaque année sur la soixantaine de propositions faites.

Cette tradition de l'habillage remonte au début du XVIIe siècle. Un tableau sur la procession de l'Ommegang peint en 1615 par Denis Van Alsloot montre le Manneken-Pis habillé en berger.

Le plus vieux costume conservé a été offert par Louis XV en 1747. Une réplique est présentée au musée, aux côtés de tenues folkloriques, de costumes traditionnels des pays européens mais aussi de nombreux pays du monde ainsi que des créations des stylistes Jean-Paul Gaultier et Nathan.

"Le Manneken-Pis, c'est Bruxelles", a déclaré Karine Lalieux, échevine de la Culture. "A chaque fois qu'il reçoit un costume, il endosse une identité bruxelloise et Bruxelles est avant tout la multiculturalité, l'ouverture... Il représente les Bruxellois. Après les attentats du 22 mars, tous les caricaturistes dans les journaux ont dessiné le Manneken-Pis. Des caricatures remontent au XIXe siècle."

Isabelle Douillet-de Pange, conservatrice en chef des musées, explique pour sa part qu'"au début du XVIIe siècle est attestée la tradition que le Manneken-Pis devient le porte-parole de la population bruxelloise, même si le symbole officiel de Bruxelles est Saint-Michel".

Le nouveau site internet mannekenpis.brussels permet désormais d'accéder entre autres au calendrier des habillages.


Belga