Le Mont-Saint-Michel, presque une île, seulement accessible par un nouveau pont

Les autocars, qui conduisent les touristes à la prestigieuse abbaye bénédictine fondée en 966, empruntent désormais la passerelle construite pour remplacer la digue-route qui va être détruite d'ici à l'été 2015.

Les calèches habituellement également proposées aux touristes pour aller à l'îlot rocheux classé au patrimoine mondial par l'Unesco ne fonctionnaient pas vendredi à cause du vent mais elles emprunteront aussi le pont, selon les collectivités locales.

"Il s'agit d'une étape importante" du retour à l'insularité du Mont, a déclaré à l'AFP Laurent Beauvais, le président de Basse-Normandie (ouest) et à ce titre président du syndicat mixte qui gère le projet lancé en 2006 pour 184 millions d'euros d'investissements publics directs.

La mise en service de la passerelle de 760 mètres de long et 11 de large, conçue par l'architecte autrichien Dietmar Feichtinger, était au départ prévue pour octobre. Les cyclistes y sont admis sauf au moment des pics de fréquentation touristiques. Les piétons y sont autorisés depuis le 22 juillet.


Belga