Le MLM présente le Manifeste du surréalisme, manuscrit contemporain le plus cher au monde

L'étincelle surréaliste au Musée des Lettres et des manuscrits
L'étincelle surréaliste au Musée des Lettres et des manuscrits - © DR

Dans le cadre de son exposition "L'étincelle surréaliste", le Musée des Lettres et Manuscrits présente pour la première fois en Belgique le "Manifeste du surréalisme", acte de naissance du mouvement littéraire et artistique éponyme. Un document de 21 pages écrit par André Breton en 1924 et acheté pour la somme de 3,6 millions d'euros, indique mardi le Musée des Lettres et Manuscrits (MLM).

Dans le "Manifeste du surréalisme", André Breton, surnommé le "pape du surréalisme", définit les grands principes théoriques qui, selon lui, doivent régir l'écriture poétique du mouvement surréaliste, indique le MLM.

Le manifeste a été acheté en mai 2008 par Gérard Lhéritier, fondateur des Musées des Lettres et Manuscrits de Paris et de Bruxelles, pour la somme de 3,6 millions d'euros. "C'est le plus haut prix jamais atteint par un manuscrit du XXe siècle", précise le musée bruxellois.

Gérard Lhéritier, à la tête de la société Aristophil, spécialisée dans le mécénat et la protection des lettres et manuscrits, dispose d'un fonds de 80.000 pièces. On peut notamment y retrouver les deux Manifestes du surréalisme d'André Breton, la dernière correspondance d'Antoine de Saint-Exupéry, le manuscrit d'Albert Einstein ayant mené à la Théorie de la relativité ou le Testament politique de Louis XVI.

L'exposition "L'étincelle surréaliste", ouverte jusqu'au 21 octobre, évoque les rapports à l'image des surréalistes à travers des lettres, manuscrits, dessins, tableaux et photographies de Man Ray, René Magritte, Salvador Dali, Pablo Picasso, Joan Miro, Paul Delvaux, Marcel Duchamp ou encore Paul Nougé.


Belga

Et aussi