Le Louvre d'Abou Dhabi a désormais les pieds dans l'eau

Jean Nouvel et Laurent Fabius au Louvre Abou Dhabi en janvier 2016
Jean Nouvel et Laurent Fabius au Louvre Abou Dhabi en janvier 2016 - © KARIM SAHIB - AFP

Le Louvre d'Abou Dhabi a désormais les pieds dans la mer avec le retrait de murs de protection, une étape importante en vue de l'ouverture de l'immense musée, ont indiqué mercredi ses promoteurs.

Construit sur l'île de Saadiyat, le bâtiment futuriste du Louvre baignera en partie dans les eaux du Golfe, comme l'a prévu l'architecte français Jean Nouvel.

Le processus de retrait des murs temporaires de protection maritime installés durant la phase principale de construction "a commencé", a indiqué la Compagnie du développement du tourisme et de l'investissement d'Abou Dhabi (TDIC), en charge des travaux.

"Ce processus sensible est le résultat de longs mois de planification et de préparation pour s'assurer que l'afflux d'eau de mer se déroule de manière contrôlée autour et dans des endroits stratégiques du musée", a expliqué Ali Majed Al Mansoori, le président du conseil de la TDIC.

Les opérations se déroulent en trois phases et la dernière, qui vient de débuter, implique le pompage de l'eau qui se trouvait à l'intérieur des murs temporaires et une mise à niveau avec l'eau de la mer.

Jean Nouvel a insisté sur cette dimension aquatique du musée, conçu comme "une cité-presqu'île qui avance dans l'eau et qui utilise cette eau à l'ombre pour créer un phénomène de microclimat grâce au vent qui entre sous la coupole".

Aucune date officielle n'a jusqu'ici été annoncée pour l'inauguration du Louvre d'Abou Dhabi, qui s'étendra sur 64.000 m2.

"L'objectif est qu'il puisse ouvrir en décembre 2016", avait indiqué en janvier l'ex-ministre français des Affaires étrangères Laurent Fabius. "Le bâtiment sera remis aux Emiratis en juin-juillet et ensuite, il y aura l'installation des collections", avait-il ajouté lors d'une visite sur le site du musée.

Le dôme de 180 mètres de diamètre composé de pièces d'aluminium et d'acier inoxydable en forme d'étoiles a été achevé en septembre 2015. Sa structure métallique laisse filtrer une lumière subtile évoquant les ombres mouvantes des palmeraies.

Paris et Abou Dhabi avaient signé en 2007 un accord sans précédent pour 30 ans portant sur la conception et la mise en œuvre par l'Agence France-Muséums du Louvre aux Emirats.

Cet accord représente au total un milliard d'euros, auxquels il faut ajouter 500 millions d'euros pour le coût estimé de la construction du musée, conçu par Jean Nouvel.

Le Louvre d'Abou Dhabi a vocation à devenir "un musée universel du monde arabe" et présentera des oeuvres allant de l'Antiquité à nos jours. Il devrait notamment exposer des chefs-d'oeuvre de Léonard de Vinci, Vincent Van Gogh, Claude Monet, Henri Matisse et Andy Wharol prêtés par 13 musées français. L'émirat d'Abou Dhabi est lui-même en train d'acquérir des oeuvres.