Le Havre : cinq expositions à découvrir pour les 500 ans de la ville

La sous-préfecture de Seine-Maritime fête cet été ses 500 ans. À cette occasion, nombre d'artistes, ont été invités à exposer dans la ville.

"Pierre et Gilles. Clair-Obscur" jusqu'au 20 août 2017 au Musée d'art moderne André Malraux
La ville natale du duo Pierre et Gilles offre une rétrospective aux deux artistes français. 80 oeuvres, de la fin des années 1970 à aujourd'hui sont regroupées en ensembles thématiques. Le couple a aussi conçu une installation spécifique dans la nef du musée à partir de cabanes de plages typiques de la ville, et a aussi revisité l'accrochage du musée en puisant dans sa riche collection.

"Smart Factory" jusqu'au 10 septembre 2017 au Tétris
À l'heure où les algorithmes s'imposent partout et où l'intelligence artificielle devient un outil de création, le commissaire d'exposition Charles Carcopino s'interroge sur la capacité créatrice de la machine. Peut-on programmer une oeuvre d'art? Les artistes seront-ils remplacés par les robots? Des questions et réponses à retrouver dans les installations de l'exposition "Smart factory", reprenant le processus de création tout en occultant la présence de l'artiste.

"Villes flottantes" jusqu'au 8 octobre 2017 aux Docks Vauban
La Havre rend hommage à ses paquebots mythiques, comme le Normandie, le Tahitien, le France, le Ville d'Alger ou encore le Mariette Pacha. Parfois disparus au cours d'incendies, de sabordages ou alors coulés, ils reprennent vie à travers des modèles réduits, fabriqués minutieusement, et réunis pour la première fois au cours de cette exposition. Des objets, documents et photographies permettront de mieux percevoir la vie à bord de ces "villes flottantes" qui ont sillonné les mers et les océans.

"Impression(s), soleil" jusqu'au 8 octobre au Musée d'art moderne André Malraux
En 1872, Claude Monet a peint l'aube sur le port du Havre. Plus d'un siècle plus tard, la toile revient le temps d'une exposition dans sa ville de naissance. Autour de ce prêt exceptionnel par le musée Marmottan-Monet, une trentaine d'oeuvres, prenant comme cadre la même ville de Havre, signées par les plus grands comme Raoul Dufy, Félix Vallotton, mais aussi Eugène Boudin et Joseph Mallord William Turner.

"Les passagers du son" jusqu'au 8 octobre 2017 au Port Center
Productrice et réalisatrice pour Radio France, Charlotte Roux a conçu dix escales à travers des enregistrements sonores. Au programme, des chants, des paroles, mais aussi le bruit des docks, des quais et des cargos du Havre, que l'on pourra écouter une fois installé dans le Port Center, un vaisseau translucide posé au bord de l'océan.

Et aussi dans le reste de la ville:
Le "Love Love" dans le bassin Vauban de Julien Berthier, "Vénus et Mars de Félicie d'Estienne d'Orves sur la centrale thermique EDF, Catène de Containers" de Vincent Ganivet sur le quai de Southampton, ou encore "Accumulation of power" de Chiharu Shiota à l'église Saint-Joseph.


AFP