Le groupe Air vous invite au Musée

Air
4 images
Air - © copyright Linda Bujoli

Le Palais des Beaux-Arts de Lille propose jusqu’au 24 août une nouvelle exposition baptisée "Open Museum Air" : Une mise en valeur des collections du musée grâce au choix et au parcours proposé par une personnalité en vue du monde artistique. C’est le groupe français Air qui inaugure cette formule : le but en soi est d’attirer de nouveaux spectateurs , ici, grâce à la musique.

Les deux membres du groupe "Air", Jean-Benoît Dunckel et Nicolas Godin sont très connus pour leurs musiques planantes, musiques électro, connus aussi pour leur accompagnement de chanteurs comme Françoise Hardy , Etienne Daho ou Charlotte Gainsbourg et leurs musiques de films notamment pour Sophia Coppola (Virgin Suicides, Lost in translation, Marie-Antoinette…)

Le Musée leur a proposé de choisir parmi ses nombreuses et très riches collections de tableaux. Peintures du XVème, XVIème siècle, peintures hollandaises, italiennes, peintures signées Dirk Bouts, Véronèse, mais aussi peintures du XXème siècle, et sculptures et installations réalisées en 2014.Il y a une véritable mise en espace , un travail sur l’éclairage, on circule dans des zones plongées dans la pénombre, accompagnés par cette musique d’atmosphère.

Nicole Debarre a rencontré les musiciens au Musée.

Un extrait musical

Qu’est-ce qui vous a inspirés dans cette foisonnante collection ?

Jean-Benoît Dunckel : Ce qui m’a inspiré c’est essentiellement les tableaux spirituels, avec l’effigie du Christ , les Anges, les Démons,les ciels, les nuages, le paradis, l’Enfer tout ça….

J’ai toujours rêvé de faire une musique ultra-planante qui suscite vraiment cet envoûtement céleste… Dans le Musée, il y a des œuvres qui suscitent ça et puis il y a aussi tout l’espace, notamment dans l’Atrium qui est un espace gigantesque, et donc, du coup, on a eu le budget , l’occasion et l’espace pour pouvoir mettre plusieurs enceintes et générer une impression de plénitude.

Une atmosphère de recueillement ?

Je pense que pour regarder au Musée les œuvres dans de bonnes conditions pour être envoûté, il faut être zen, il faut être recueilli, il faut avoir du temps… Et je pense que la musique aide à ça, prolonger ce moment d’intimité avec les artistes.

Vous pensez vraiment que la musique va aider, soutenir le regard du visiteur ?

Oui. En tout cas elle propose un angle, on peut ne pas aimer, mais comme elle n’est pas du tout agressive, je pense qu’on se sent bien. On voulait vraiment que les gens se sentent décontractés , et bien, et envoûtés , sans stress pour pouvoir rentrer en osmose avec la proposition du Musée.

Composer en étant directement inspiré par une toile, c’est novateur comme expérience?

 

 

Nicolas Godin : Pour nous c’est le même principe que pour un film, c’est vraiment de la musique liée à l’art. Je pense que la musique va transcender l’observation de l’œuvre…On a même l’impression que les personnages vont sortir des tableaux et nous entourer. C’est assez bluffant…On ne pensait pas obtenir un tel résultat quand nous nous y sommes attelés…

Il y a une grande richesse dans les collections de ce Musée au Palais des Beaux-Arts de Lille: toiles de Goya, œuvres de Permeke, un Picasso, … Au département Moyen-Age Renaissance, le Musée a mélangé sculptures anciennes et contemporaines de Linda Bujoli et Xavier Veilhan.

 

Nicole Debarre

 

"Open Museum Air" au Palais des Beaux-Arts de Lille, jusqu’au 24 août.

Le teaser de l'expo en musique

Et aussi