Le Grand Palais commémore les 100 ans de la mort de Rodin

"Le Baiser" (1881-1882) par Auguste Rodin
6 images
"Le Baiser" (1881-1882) par Auguste Rodin - © Musée Rodin (photo Hervé Lewandowski)

Pour les 100 ans de la mort du célèbre sculpteur Auguste Rodin, la Réunion des musées nationaux s'associe avec le musée Rodin afin d'honorer l'artiste à travers une exposition événement présentant plus de 200 œuvres.

L'artiste Auguste Rodin bénéficie d'une aura internationale et a fasciné aussi bien les simples amateurs d'art que des artistes tels que Picasso, Matisse ou encore Brancusi. "Rodin, l'exposition du centenaire" présentera les oeuvres du grand maître, mais aussi les mutations qu'elles ont engendrées.

La présentation sera organisée autour de trois axes. Le premier célébrera l'expressionnisme de Rodin avec son goût pour la nature et sa façon de faire parler le corps, d'affirmer la valeur universelle des figures et des groupes qu'il crée.

Ainsi, dans deux de ses oeuvres majeures que sont les "Bourgeois de Calais" ou encore "La Porte de l'Enfer", il exclut les références historiques et littéraires pour chercher l'expression. Cette section évoquera aussi les jeunes artistes comme Bourdelle, Lehmbruck ou encore Zadkine, passés par son atelier dans les années 1890. A cette même époque, les observateurs du monde de l'art le louent pour avoir redonné vie à la sculpture.

Cette première séquence de l'exposition présentera aussi "les dessins noirs" de Rodin - ces oeuvres de petit format réalisées au crayon, à l'encre ou au lavis, mais aussi à la gouache blanche - peu connues du grand public.

Intitulée "Rodin l'expérimentateur", la deuxième partie mettra en avant son travail du plâtre, matériau de prédilection des sculpteurs du XIXe siècle. Il ne s'agit pas de la matière définitive dans laquelle il voit ses oeuvres, mais d'une étape expérimentale avant commande. Il sera aussi question de son oeuvre dessinée, et notamment celle exposée à Prague en 1902, où il reçoit un accueil triomphal. Une approche du dessin qui influencera Matisse ou encore Picasso.

Peu populaire, son travail photographique, où il mettait en scène ses sculptures, sera aussi de la partie.

Il sera aussi question du succès de Rodin auprès de la clientèle internationale et de l'appropriation de son travail par les jeunes artistes du XXe siècle.

Enfin "Rondin, l'onde de choc" soulignera les relectures de son oeuvre dans la période de l'entre-deux-guerre, où il est peu considéré, et l'après 1945, où son oeuvre regagne en reconnaissance. Ainsi en 1952, un hommage à Rodin a eu lieu, auquel se sont associés les sculpteurs Arp, Brancusi, Giacometti et Zadkine. 

L'expo "Rodin, l'exposition du centenaire" se tient du 22 mars au 31 juillet 2017 au Grand Palais, à Paris.