Le design, témoin de l'histoire italienne

"Les mille et une nuits" de Vittorio Zecchin, vers 1914
"Les mille et une nuits" de Vittorio Zecchin, vers 1914 - © ©Musée d’Orsay, dist. RMN-Grand Palais/Patrice Schmidt © Droits réservés

Alors que le salon du meuble de Milan (événement de référence ultime dans le monde du design et de la décoration) bat son plein, le Musée d'Orsay se penche jusqu'au 13 septembre sur l'histoire du design en Italie. Une épopée intimement liée à l'histoire du pays.

Au début du XXe siècle, l'Italie est un tout jeune pays qui vient de trouver son unité. Pour favoriser le sentiment de nation, les arts et les lettres célèbrent le pays, au même titre que les artisans, qui travaillent à la création d'un "style italien".

La première manifestation de ce "style italien" est le "style liberty", une version italienne de l'Art Nouveau. Il se caractérise par un goût pour les lignes sinueuses, inspirées par la nature et le symbolisme. Les plus grands représentants de ce mouvement sont Carlo Bugatti et Eugenio Quarti.

A ce genre exotique et aux formes fantastiques et parfois zoomorphes succède le Futurisme. Un style d'avant-garde que l'on doit à Filippo Tommaso Marinetti. Créé en 1909, ce mouvement qui loue la modernité, ne prendra fin qu'après la Première Guerre mondiale.

Le Futurisme s'évanouit par la suite avec l'arrivée du fascisme, qui s'étend alors en Europe. La culture classique reprend ses droits et se décline dans les arts nouveaux à travers le "Novecento", art officiel du régime fasciste, qui prône le retour à l'art traditionnel. Une vision qui s'ouvrira malgré tout aux expérimentations avec le travail de Giuseppe Terragni et Mario Radice et la célèbre "Casa del Fascio", reconnue comme un exemple d'architecture rationaliste et moderne.

C'est cette histoire nationale que tentera de raconter l'exposition à travers un parcours chronologique d'une centaine d'œuvres, où s'opposeront des pièces issues des arts plastiques et d'autres issues des arts décoratifs.

Placée sous le patronage du Ministère des Biens et des Activités Culturelles et du Tourisme italien, l'exposition s'installera par la suite au Palazzo delle esposizioni à Rome, à partir du 15 octobre.

 

("Dolce Vita ? du Liberty au design italien 1900-1940" au Musée d'Orsay du 14 avril au 13 septembre 2015)

Et aussi