Le controversé "My Bed" de Tracey Emin aux enchères en juillet

"My Bed", de Tracey Emin
"My Bed", de Tracey Emin - © HO - BELGAIMAGE

L'oeuvre controversée "My Bed" de Tracey Emin, présentant le lit défait de l'artiste britannique entouré d'un fouillis de mégots, bouteilles de vodka et test de grossesse, sera mise aux enchères le 1er juillet à Londres, a-t-on appris mardi auprès de Christie's.

L'installation créée en 1998, vendue par le collectionneur Charles Saatchi, est estimée entre 800.000 et 1,2 million de livres (entre 988.000 et 1,48 million d'euros).

Elle avait défrayé la chronique lors de son exposition en 1999 à la Tate Gallery à Londres, quand elle avait été retenue parmi les finalistes du prestigieux Prix Turner.

Le lit aux draps tachés, au pied duquel s'entassent paquets de cigarettes et mouchoirs usagés, est celui dans lequel l'artiste a passé plusieurs jours à un moment de dépression.

Agée de 50 ans, Tracey Emin, associée au groupe des Young British Artists (Jeunes artistes britanniques) qui ont émergé au début des années 1990 à Londres, est célèbre pour ses oeuvres exposant les détails les plus intimes de sa vie. Comme la tente ("Everyone I have ever slept with" 1963-1995) sur laquelle étaient inscrits les noms de ses anciens amants, oeuvre qui a été détruite dans un incendie en 2004.


Belga