Le collectionneur d'art Guy Ullens se sépare de son emblématique musée de Pékin

Le collectionneur d'art Guy Ullens se sépare de son emblématique musée de Pékin
Le collectionneur d'art Guy Ullens se sépare de son emblématique musée de Pékin - © FREDERIC J. BROWN - AFP

Le milliardaire belge Guy Ullens, l'un des principaux collectionneurs mondiaux d'art chinois contemporain, va se séparer du musée qu'il possède à Pékin, devenu l'un des centres artistiques emblématiques de la capitale, et va vendre sa collection privée, a indiqué sa fondation.

Collectionneur averti et ami de l'artiste chinois Ai Weiwei (longtemps bête noire du régime communiste), l'homme d'affaires a fondé en 2007 le Ullens Center for Contemporary Art (UCCA) au coeur de l'ancien quartier industriel "798", reconverti en village d'artiste dans l'est de Pékin.

Le lieu, où se tiennent à la fois des expositions d'artistes chinois et internationaux, assure sur son site avoir accueilli en une décennie plus de 4 millions de visiteurs.

Mais dans un communiqué commun diffusé jeudi par le musée et la Guy & Myriam Ullens Foundation, le milliardaire a finalement annoncé qu'il s'apprêtait à se désengager de l'UCCA au bénéfice d'un nouveau propriétaire.

Il va par ailleurs vendre plus tard dans l'année sa vaste collection d'oeuvres d'art, via des ventes privées et des enchères.

Magnat de l'industrie alimentaire, Guy Ullens, 80 ans, est un fin connaisseur d'art asiatique, dont le père et l'oncle ont été tous deux diplomates à l'ambassade de Belgique en Chine.


Belga