La technologie offre une nouvelle dimension aux oeuvres de Bruegel

Bruegel en immersion
Bruegel en immersion - © Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique

Les Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique et le Google Cultural Institute ont lancé mardi le projet Bruegel / Unseen Masterpieces. Désormais, 12 peintures de Breugel l'Ancien conservées dans huit musées internationaux peuvent être admirées en ligne et en ultra-haute résolution grâce à des technologies de pointe.

Douze tableaux, soit le quart de oeuvres encore existantes de Breugel, peuvent donc être admirées au plus près grâce à des techniques de pointe. Projet unique s'il en est car certaines oeuvres n'ont plus voyagé depuis plus d'un siècle en raison de leur fragilité.

"Grâce à la technologie, un nouveau dialogue s'est instauré entre les visiteurs et les peintures. La rencontre entre l'art et la technologie a rendu possible la découverte de secrets jusqu'ici cachés aux yeux du grand public", explique Michel Draguet, directeur général des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique.

À ce jour, 19 expositions virtuelles accessibles à tous sur la plateforme en ligne du Google Cultural Institute explorent dans le détail les chefs-d'oeuvre du peintre. Dans l'enceinte même des Musées royaux des Beaux-Arts de Belgique, 12 de ces expositions multimédia sont présentées sur des stations interactives développées spécialement dans le cadre du projet.

A côté de cela, les Musées royaux ont également mis au point la Breugel Box, un concept inédit permettant de projeter des vidéos immersives consacrées chacune à une peinture bien précise du maître. Par ailleurs, les visiteurs pourront aussi expérimenter le Google Cardboard, centré sur "La Chute des Anges rebelles", qui les plongera dans un univers à 360° à l'aide d'un simple smartphone.