La surréaliste collection d'André Breton

La surréaliste collection d’André Breton
La surréaliste collection d’André Breton - © Wikicommons

Alors que la collection artistique et littéraire d’André Breton a été vendue aux enchères en 2003, un site web propose de parcourir virtuellement les inspirations du célèbre chef de file du surréalisme.

 

 

Le poète et écrivain français André Breton est un homme de lettres. Admirateur de Rimbaud, Baudelaire, Apollinaire ou encore Mallarmé, Breton s’est forgé dès l’adolescence un goût très prononcé pour la poésie. Après plusieurs rencontres déterminantes et un séjour à l’hôpital psychiatrique pour observer la folie qu’il voit comme une forme de création, André Breton écrit l’ouvrage qui annoncera les prémisses du surréalisme, Les Champs Magnétiques. Quelques réflexions et recherches sur l’inconscient plus tard, la publication régulière dans une revue littéraire, des rencontres et des éloignements, Breton signe Le Manifeste du Surréalisme en 1924. L’âge d’or du surréalisme éclate alors et son théoricien adhère au Parti Communiste, rencontre une femme qui lui inspirera Nadja et sera très malheureux. André Breton sera ensuite envoyé à Poitiers en tant que médecin durant la guerre, avant de revenir. Il s’exilera, continuera ses frasques surréalistes avec des expositions pour finalement s'éteindre en 1966.

 

Tout au long de sa vie, André Breton a regroupé des livres, des revues, des articles de presse mais aussi des oeuvres photographiques, des objets d’art… C’est cette collection présente à l’Atelier du 42 rue Fontaine qui a été vendue il y a 15 ans. Mais avant cela, des experts ont scrupuleusement établi des notices de tous les objets et c’est le matériel qui a servi à la conception du site. L’Association Atelier André Breton avec Aube Breton-Elléouët à sa tête est à l’origine de cette collection virtuelle qu’il est possible de consulter afin de mieux comprendre les inspirations du surréaliste français.

 

Parmi la collection d’André Breton : des ouvrages du Marquis de Sade, de Philippe Soupault, Marguerite Yourcenar, René Char, Albert Camus… mais aussi des revues surréalistes, des coupures de presse sur lui-même, des lettres, des photographies, des cannes, de l’art primitif etc. On retrouve une fiche descriptive sur chaque objet avec parfois l’endroit où il se trouve désormais. 

 

 

Découvrez la collection sur le site d’André Breton.