La plus grande rétrospective consacrée à Paul Nash s'invite à la Tate de Londres

"Battle of Germany" par Paul Nash
7 images
"Battle of Germany" par Paul Nash - © Tate/Paul Nash

Du 26 octobre au 2016 au 5 mars 2017, la Tate Britain à Londres rend hommage à l'une des figures de l'art britannique du XXe siècle, le peintre Paul Nash, connu pour son travail d'artistes de guerre. Cette rétrospective s'attardera sur les premiers travaux de l'artiste, jusqu'à ses paysages visionnaires, inspirés par les temps anciens et le sud de l'Angleterre.

"Paul Nash" couvrira l'ensemble de la carrière du Britannique, avec ses aquarelles symbolistes, explorant la force mystique des arbres, mais aussi ses paysages brisés de la Première Guerre mondiale. En effet, Nash est devenu en 1917 artiste de guerre, nommé par le gouvernement britannique. L'une de ses oeuvres les plus connues à ce sujet reste "We Are Making a New World".

Une fois la guerre fine, Paul Nash s'est consacré de nouveau au paysage en se focalisant sur des lieux qui avaient un sens particulier pour lui, tel que Dymchurch, sur la côte au sud de l'Angleterre. Il en a tiré une série de toiles comme "The Shore" en 1923, qui laissait toujours apparaître les stigmates de la guerre.

Dans les années 1930, Nash a amené son oeuvre du côté du surréalisme. Il a ainsi réinterprété les classiques paysages britanniques d'une manière qui fait le lien entre le modernisme et la tradition. Dans ses toiles de l'époque, le spectateur retrouvera des objets inanimés comme des monolithes, des arbres, des pierres ou encore des os, juxtaposés à des paysages comme dans "Event on the Downs" de 1934 et "Equivalents for the Megaliths".

L'exposition de la Tate Britain s'attardera aussi sur le travail photographique de Nash qui comme "Only Egg", mettait en scène des assemblages d'éléments naturels, mais aussi les toiles de la fin des années 1930, dans lesquelles il explorait de plus en plus la frontière entre le rêve et la réalité, à l'image de "Landscape from a dream". A la fin de sa vie, l'artiste fut inspiré par le comté du Oxfordshire et donna naissance à une série sur les cycles saisonniers, l'équinoxe et les différentes lunes comme "Landscapes of the Vernal Equinox".

Outre la présentation de son travail, la Tate Britain examinera l'oeuvre de Nash par rapport à l'ensemble du modernisme britannique, mais aussi ses dialogues avec des artistes internationaux, ainsi que sa figure tutélaire au sein de la famille du surréalisme.

Il sera aussi question de ses participations à des expositions de premier ordre, comme l'exposition internationale surréaliste de Londres en 1936, ainsi que de Unit One, un groupe de modernistes britanniques qu'il a fondé.

 

("Paul Nash" du 26 octobre au 2016 au 5 mars 2017, à la Tate Britain à Londres)