La nature morte espagnole dans tous ses états au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles

"Coing, chou, melon et concombre" de Juan Sánchez Cotán, (Ca 1602)
5 images
"Coing, chou, melon et concombre" de Juan Sánchez Cotán, (Ca 1602) - © The San Diego Museum of Art

À partir du 23 février prochain, le musée belge met à l'honneur un genre qu'il serait dommage de reléguer aux boudoirs de nos grands-mères : la nature morte. Au programme 80 oeuvres signés par les plus grands maîtres espagnols, que sont Velázquez, Goya, Picasso, Miró ou encore Dalí.

Pur exercice académique ou bien art dont l'intérêt est uniquement décoratif, la nature morte reste un genre mal connu de l'histoire de l'art. La discipline cache pourtant bien des messages à grand renfort de symboles. De plus, elle a connu une étonnante évolution, qui débute et prend son essor dans les cours européennes des XVIIe et XVIIIe siècles, pour ensuite renaitre au XXe à travers le travail des artistes d'avant-garde.

Une méconnaissance que le Palais des beaux-arts de Bruxelles se charge d'abolir à travers une exposition mettant en scène le travail des artistes espagnols. Un choix qui n'est pas anodin, en vue de la place de ces derniers dans l'Europe du XVIIe siècle. Leurs "bodegónes", ces toiles représentant des victuailles, se caractérisent par un style épuré et sobre.

La dernière exposition sur le sujet remonte à près de 20 ans au musée des Beaux-Arts de Bilbao.

"Spanish Still Life (1600-now)" réunira pour la première fois près de 400 ans d'évolution de la nature morte espagnole à travers quatre thématiques. La première section sera consacrée à Sanchez Cotán, considéré comme le véritable père du genre, qui a influencé nombre d'autres artistes avec ses "bodegónes" du XVIIe siècle. Viendra ensuite une séquence consacrée à Velázquez, Zurbarán et Goya, puis une autre sur les oeuvres expérimentales de Dali, Miró et Picasso. Une dernière partie viendra ensuite présenter les oeuvres d'artistes espagnols contemporains comme López ou Barceló.

Après sa première au palais des beaux-arts de Bruxelles, l'exposition "Spanish Still Life (1600-now)" viendra s'installer le 22 juin au Musei Reali di Torino à Turin.

Dans le cadre de l'exposition, des concerts de musique espagnole du XVIIe siècle seront organisés le 7 mars et le 11 avril.

"Spanish Still Life (1600-now)" au Palais des Beaux-Arts de Bruxelles du 23 février au 27 mai 2018.

 

Plus d'informations sur le site de BOZAR.