La mode vue de dos

Back Side - Fashion From Behind - Musée Mode & Dentelle
17 images
Back Side - Fashion From Behind - Musée Mode & Dentelle - © MARC DETIFFE

Le Musée Mode et Dentelle à Bruxelles propose en collaboration avec le Palais Galliera, Musée de la Mode de la Ville de Paris, une exposition consacrée au dos.

Back Side – Fashion from behind aborde la mode par ce biais.

Le dos à l’origine était caché. Le gilet d’homme porté sous la veste présentait une face confectionnée avec de la soie et des fils d’argent et dissimulait un dos réalisé en matière pauvre, le lin ou le chanvre. Le dos montre le bout de son nez au 18ème siècle. La traîne qui n’était pas exclusivement réservée aux femmes était un symbole de pouvoir dont se paraient également les monarques.

Rayon femme, la traîne allait permettre l’apparition du décolleté de dos. Dans les années 1920, la mode des bains de mer se répand et le dos se dénude. Aujourd’hui, la multitude de clichés pris lors des défilés de mode montrent des mannequins photographiés de face.

Les stylistes auraient-ils tendance à négliger le dos alors qu’un couturier est un architecte du corps qui prend en compte la face, le profil et le dos ? En témoignent une robe dessinée par Madeleine Vionnet en 1939 et une autre robe architecturée par Jean-Paul Gaultier qui investit le dos à l’excès avec des drapés et une traîne tripartite. Parmi les pièces maîtresses de l’exposition, la robe et la traîne du mariage civile d’Astrid de Belgique (1934-35) et la robe du soir avec des yeux imprimés dans le dos, signée Elsa Schiaparelli, l’amie proche de Dali et de Cocteau flirtant avec l’humour surréaliste.

Alexandre Samson est le commissaire de l'exposition

La séquence de Matin Première