"La longue Marche" de Jean-Pierre Müller s'expose aux Drapiers à Liège

9 images
La Fugue, Jean Pierre Müller © Jean Pierre Müller Les Drapiers

La Grande Histoire et les histoires intimes sont au coeur du travail de Jean Pierre Müller qui occupe les 4 salles de la galerie Les Drapiers avec La Longue Marche. 24 œuvres récentes parmi lesquelles des installations de grand format composées d’une superposition de voiles imprimés. Un tourbillon d'images et d'interprétations. 

9 images
destiny's hands, jean-pierre müller © jean-pierre-muller-les-drapiers
9 images
La lutte avec le serpent, Arthur Dupagne (1895-1961). Et la version de Jean Pierre Müller. AfricaMuseum © Jean Pierre Müller

Le voilement et le dévoilement

Les habitués de l'AfricaMuseum de Tervueren se souviennent d'une des oeuvres emblématiques de Jean Pierre Müller: une installation permanente, réalisée avec Aimé Mpané, dans la grande rotonde de l’AfricaMuseum. Des voiles semi-transparents, porteurs d’une " image-écho " contradictoire, se superposent aux seize immenses statues coloniales et racistes de la rotonde centrale du musée. A chacun d'y donner son interprétation. Cette même mécanique est à l'oeuvre aux Drapiers où des Pères Blancs côtoient des migrants irlandais des années 20, où l'empereur Auguste croise la famille Kennedy... sous les yeux de deux enfants "qui regardent passer le cortège" comme l'écrit Bertrand Burgalat. Et les musiciens ont toute leur importance dans le travail du plasticien belge. 

9 images
A new kind of jungle, Jean Pierre Müller © Jean Pierre Müller Les Drapiers

Archie Shepp et Terry Riley embarqués dans La longue Marche de l'humanité

Jean Pierre Müller collabore avec des musiciens depuis plusieurs années pour le projet 7X7 : 7 projets avec 7 musiciens (Nile Rodgers, Robert Wyatt...) autour des 7 notes de la gamme, des 7 couleurs de l'arc -en-ciel, des 7 jours de la semaine, des 7 chakras... Suite à des conversations avec l'américain d'origine irlandaise Terry Riley et le musicien noir américain Archie Shepp est née cette étape de La Longue Marche qui évoque la domination, les migrations, l'asservissement. l'impérialisme par l'évocation de l'ethnocide des Indiens d'Amérique du Nord, de l'esclavage et de la question raciale aux Etats-Unis. Que Müller fait résonner avec notre histoire coloniale. Stanley croise Christophe Colomb qui croise Jean-Baptiste Belley (premier député français noir durant la Révolution française qui se superpose au massacre de Wounded Knee.

9 images
exposition La Longue Marche, Jean Pierre Müller © Jean Pierre Müller Les Drapiers

Faire une "belle" oeuvre qui puisse aussi inviter à la rêverie

Ces images sérigraphiées sur des voiles -et sur papier- puis superposées, nous emmène dans un kaléïdoscope de formes et de sens tout au long du parcours. Les images sont évocatrices sans être brutales et "tout ne doit pas forcément être décrypté; c'est pour ça qu'il faut que l'oeil puisse naviguer et avoir du plaisir. Sinon on n'aurait que des énigmes et on serait dans le "trivial pursuit" du plus malin", précise le plasticien. 

9 images
Vue de l'exposition La Longue Marche © Xavier Ess - RTBF

Jean Pierre Müller s'est donné une lourde tâche : "redonner du sens aux images par leur association, par leur côté enchanteur et à la fois terrible. Un rendez-vous avec les complexités du monde. Pour en savoir plus, Jean Pierre Müller s'exprime dans une video publiée sur le site de la galerie Les Drapiers.

En pratique :

Jean Pierre Müller - La longue marche (une fugue)

Jusqu'au samedi 20 février 2021

Galerie Les Drapiers

Rue Hors-Château 68 4000 Liège

jeudi, vendredi et samedi de 14 à 18h00 ou sur rv.

9 images
A chaque aube je meurs, Jean Pierre Müller © Jean Pierre Müller Les Drapiers
9 images
Fils de Mars, Jean Pierre Müller © Jean Pierre Müller Les Drapiers