La Halle Saint Pierre de Paris fête le dessin

Roland Topor, "Happy End", 1977, stylo, encre et crayon de couleur, 32,2 x 24cm
Roland Topor, "Happy End", 1977, stylo, encre et crayon de couleur, 32,2 x 24cm - © ©Roland Topor, photo Widmer Fluri

Il s'agit de la première grande exposition de cette galerie musée du 18e arrondissement de Paris. Elle s'offre une exhibition à partir du 21 janvier autour de la maison d'édition "Les Cahiers dessinés", fondée par le dessinateur et écrivain Frédéric Pajak.

Il s'agit aussi de fêter l'édition du 10e numéro de la revue du même nom. Pour ce faire, la directrice de la Halle Saint Pierre, Martine Lusardy, ainsi que Frédéric Pajak ont sélectionné des œuvres de 70 artistes, couvrant près de deux siècles de création.

On trouvera ainsi des dessins de l'illustre auteur français Victor Hugo et de Félix Vallotton, le peintre du mouvement Nabis. Une place sera aussi faite aux contemporains, notamment avec les travaux du dessinateur et humoriste Sempé ainsi que ceux de Tomi Ungerer, dessinateur strasbourgeois connu pour ses illustrations de livres pour enfants.

Lancée en 2002, la revue "Le Cahier dessiné" est dédiée aux dessins dans tous ses états.

Frédéric Pajak est le fils du peintre Jacques Pajak. Il a reçu le Prix Médicis Essais 2014 pour le tome 3 de "Manifeste incertain". Il y raconte la vie de l'écrivain et philosophe allemand Walter Benjamin vivant à Paris à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, et celle d'un poète américain exilé dans le nord de l'Italie fasciste.

 

("Les Cahiers Dessinés", du 21 janvier au 14 août 2015 dans la Halle Saint Pierre)

 

AFP Relax News

 

Et aussi