La créativité afropolitaine mise à l'honneur à BOZAR

La créativité afropolitaine mise à l'honneur au BOZAR
La créativité afropolitaine mise à l'honneur au BOZAR - © ©CONQUEST 2014 Aida Muluneh

Du 23 au 25 février, le BOZAR s’animera au rythme de la pensée, de la créativité et de l’art afropolitains.

Pendant ces trois journées, le palais des Beaux-Arts de Bruxelles célébrera l’Afrique et sa diaspora au travers d’une série de conférences, concerts, spectacles, débats, projections et rencontres.

Le festival s’articulera autour du thème "Black Atlantic", un concept développé par le sociologue américain Paul Gilroy, qui théorise l’existence d’une culture noire dont les thèmes et techniques transcendent les ethnies et les nationalités. Dans cette optique, l'Afropolitan Festival vise à représenter une large diversité intellectuelle et artistique. On retrouvera notamment en exposition cinq vitraux créés par Kehinde Wiley, un artiste afro-américain qui s’intéresse à la représentation de la vulnérabilité dans la religion chrétienne.

Plusieurs projections cinématographiques seront organisées, tels que "De Paris à Ferguson : coupables d’être noirs", un documentaire de Rokhaya Diallo consacré aux activistes noirs, et " Daughters of the Dust ", le film culte de Julie Dash qui raconte l'histoire de trois générations de femmes immigrant dans le Nord des Etats-Unis. 

Du côté des concerts, des musiciens venant des quatre coins de la planète viendront jouer leurs compositions pour le public bruxellois : Magic System, Bai Kamara Jr., AJ Kwame, Rodriguez Vangama, et bien d'autres. Des ateliers dédiés à la danse afro, au chant gospel et à l'écriture slam se tiendront également.  

Au-delà de ces trois jours, la création afropolitaine continuera d'être célébré à BOZAR. Le mois de février en effet la "Black History Month", une période consacrée à la richesse culturelle de la diaspora africaine. Un débat sur le sujet aura lieu.

Le programme complet de l'Afropolitan Festival est disponible à cette adresse