La Brussels Art Fair rendra hommage à l'artiste argentin Julio Le Parc fin janvier

Pour sa 62e édition, la Brussels Art Fair (Brafa) accueillera 132 galeristes et marchands d'arts du 21 au 29 janvier 2017 à Tour & Taxis. Elle rendra également hommage à l'Argentin Julio Le Parc, pionnier de l'art cinétique, un courant fondé sur l'esthétique du mouvement, que l'on retrouvera largement dans la décoration de la foire, ont annoncé ses organisateurs jeudi lors d'une conférence de presse.

Les visiteurs pourront déambuler entre les stands de galeries prestigieuses venues d'une trentaine de pays. Bijoux, peintures, sculptures, mobilier, design, céramiques, porcelaines, verreries, cadres anciens, planches originales de bande dessinée et autres créations contemporaines retraceront plus de quatre millénaires d'histoire de l'art, répartis sur tous les continents.

"Nous sommes très fiers de pouvoir présenter un tel panel de spécialistes de renommée internationale dans des domaines très divers. Les galeries participantes exposent aux plus grandes foires du monde, dont la Brafa fait désormais partie", se réjouit son président, Harold t'Kint de Roodenbeke.

La tradition d'accueillir un invité d'honneur revêtira cette fois la forme d'un hommage à l'artiste argentin Julio Le Parc, né en 1928. Lauréat du Grand Prix de la peinture lors de la 33e Biennale de Venise en 1966, il est un des pionniers de l'art cinétique.

Autre invité de marque, la Fondation Roi Baudouin, qui assumera la programmation du cycle de conférences "Brafa Art Talks" dans le cadre du 30e anniversaire de son Fonds du Patrimoine. Les discussions s'articuleront autour de thèmes tels que le partenariat public/privé pour la mise en valeur du patrimoine national, l'archéométrie ou le mécénat dans le domaine patrimonial.

L'édition 2016 s'était clôturée sur un record de fréquentation, avec 58.000 visiteurs.

Toutes les infos: www.brafa.be


Belga