La 60ème édition de la Foire des Antiquaires Brafa ouvrira ses portes samedi à Bruxelles

Il s'agit du premier rendez-vous international du marché de l'art de l'année. Il offre en conséquence un premier indice de son humeur. Cette édition compte 126 exposants répartis sur 15.000 m2, parmi lesquels 51 Belges, 75 originaires d'une quinzaine de pays et 12 nouveaux participants.

En parallèle, 9 conférences seront organisées, parmi lesquelles une sur le collectionneur comme acteur de la préservation du patrimoine. Rompant avec la tradition d'inviter une institution muséale ou culturelle, la BRAFA met cette année à l'honneur les collectionneurs belges, sur la base d'une sélection opérée par la Fondation Roi Baudouin.

Parmi les objets retenant l'attention figure le dessin original en noir et blanc de l'auteur belge de bande dessinée Hergé, qui fit la couverture de l'album "L'Étoile mystérieuse", dixième aventure de Tintin et Milou parue en 1942. Il est mis en vente au prix de 2,5 millions d'euros. L'offre est particulièrement enrichie cette année par des tableaux de qualité muséale signés Vassily Kandinsky (prix approchant les 4 millions d'euros), Tamara de Lempicka (prix supérieur à 4 millions d'euros), Marc Chagall ou encore par le peintre belge James Ensor. Des peintures anciennes du Belge Jan Brueghel I ou du maître hollandais Jan Claesz sont également mises en vente. En archéologie, sont proposés un buste d'Alexandre le Grand ou encore un imposant couvercle de sarcophage de la XXVe dynastie précédemment exposé au Musée d'Histoire naturelle de Rotterdam. Du côté de l'art asiatique, le regard sera attiré par un bateau en terre cuite de 83 cm de la dynastie chinoise Han, dont moins de dix exemplaires sont actuellement recensés.


Belga