L’icône sous toutes ses facettes à la Villa Empain

Après le grand succès de Lighthouse, la Fondation Boghossian quitte la lumière pour nous faire découvrir l’icône à travers l’histoire de l’art. L’exposition "Icons" débute ce jeudi 6 mai et a été conçue par Henri Loyrette, ancien Directeur du Musée d’Orsay et Président-Directeur du musée du Louvre. Il nous dévoile, comment les dimensions spirituelles ont été intégrées dans les œuvres d’art, de l’Antiquité à nos jours.

5 images
Pierre et Gilles, La Madone au cœur blessé – Lio, 1991 Collection Pinault © Nicolas Alberty

La porte de la Villa Empain à peine passée, le visiteur est accueilli par Lio, représentée en Madone par le duo d’artistes Pierre et Gilles. Sous ses attributs de vierge de douleur, elle nous donne le ton de l’exposition. Un voyage à travers l’art de l’icône, de sa représentation classique d’Europe et du Moyen-Orient, aux figures profanes modernes et contemporaines.

L’histoire attribue les premières icônes à Saint-Luc qui, après la Pentecôte, aurait peint trois représentations de la Vierge Marie. Ces représentations imagées du divin ont inspiré de nombreux croyants et artistes par la suite.

5 images
Salle d’armes, Fondation Boghossian, Icons © Nicolas Alberty

L’exposition présente une sélection d’icônes anciennes, en provenance d’Europe et de Russie représentant tour à tour le Christ, la Mère de Dieu, ou des Saints individuels, dont la simplicité frappante les distingue en tant qu’objets de vénération intemporels.

Tandis qu’un second ensemble d’œuvres d’artistes du XIXe et XXe siècle, tels Charles Filiger ou encore Lucien Levy-Dhurmer, explore la composition frontale et sans profondeur des icônes. L’exposition aborde également l’utilisation que font les artistes contemporains du langage iconographique, à l’instar de Yan Pei-Ming et Wim Delvoye. Par cette confrontation d’époques et de styles naît cette exposition,"Icons".

A lire aussi : L’interview de Pascal Goffaux : Icons, l’histoire de l’icône dans l’écrin de la Villa Empain

5 images
Visiteurs devant le portrait de la Reine Béatrix d’Andy Warhol © Nicolas Alberty

En déambulant de pièce en pièce, on découvre de nombreux artistes de renoms, Ainsi la salle d’armes de la villa accueille le travail de Fabrice Samyn, mais aussi une série d’icônes anciennes issues de collections publiques et privées, offrant un panel de sujets couvrant près de quatre siècles d’iconographie religieuse.

Dans la salle de bains de Monsieur, le travail d’Andy Warhol, Titus Kaphar ou encore Michael Craig-Martin met en scène des personnalités et symboles d’une immense popularité, un trait caractéristique de l’image iconique.

Tandis que la salle de bains de Madame, on retrouve une sélection d’œuvres de Sarkis, issues de sa série IKON. Ici la référence à l’icône est pleinement assumée et centrale dans cette série régulièrement poursuivie dans son travail, depuis plus de trente ans.

5 images
Escalier de la villa Empain avec l’œuvre "icône" d’Annette Messager (2013) © Nicolas Alberty

Les autres pièces sont tout aussi chargées d’artistes de renom, ce voyage de l’esthétique est sublimé par cette villa de style Art déco, restaurée en 2009.

L’exposition "Icons" a débuté ce jeudi 6 mai prendra fin le 24 octobre 2021, elle sera visitable du mardi au dimanche entre 11 à 18 heures.