L'exposition "Hyperréalisme scuplture. Ceci n'est pas un corps" arrive à Liège

L'exposition "Hyperréalisme scuplture. Ceci n'est pas un corps" arrive à Liège
L'exposition "Hyperréalisme scuplture. Ceci n'est pas un corps" arrive à Liège - © JULIO CESAR AGUILAR - AFP

Le musée de La Boverie accueille, du 22 novembre 2019 au 3 mai 2020, l'exposition "Hyperréalisme scuplture. Ceci n'est pas un corps". Les visiteurs pourront découvrir 44 œuvres de 31 artistes différents, qui montrent d'une part le champ des possibles exploré par les hyperréalistes et d'autre part, l'évolution de la représentation de l'humain au fil des années.

Après avoir voyagé en Espagne, au Mexique, en Australie ou encore aux Pays-Bas, cette exposition entièrement dédiée à la sculpture hyperréaliste arrive à Liège. Elle présentera, à travers de nombreuses œuvres d'artistes internationaux comme Paul McCarthy, George Segal ou encore Ron Mueck, un aperçu condensé de ce mouvement artistique.

Une partie "outils numériques" spécialement créée pour la version liégeoise

L'exposition est divisée en six sections différentes. Le visiteur débute sa découverte par la section "Répliques humaines", poursuit avec "Monochrome", "Morceaux de corps", "Jeux de taille", "Réalités difformes" et enfin "Frontières mouvantes". Cette dernière partie est consacrée à l'hyperréalisme d'aujourd'hui et est adaptée aux nouveaux médias et aux outils numériques dont on dispose. Elle a spécialement été créée pour la version liégeoise de l'exposition. Chaque section est également agrémentée d'interviews et de vidéos.

En sculpture, la notion d'hyperréalisme est apparue dans les années 60 aux Etats-Unis. Initialement, le but était d'imiter au mieux le corps humain sous tous ses aspects, pour créer l'illusion parfaite. Cette exposition permet au spectateur de voir l'évolution de ce mouvement et les différentes techniques utilisées par les artistes pour accéder à cette réalité.

Le Mug nous parle de l'exposition qui s'est ouverte ce 22 novembre